Les carrières des lumières aux Baux de Provence

Classé dans : France | 8

Nous voila enfin de retour sur les routes de France et d’ailleurs !

Des soucis de santé nous ont contraints à laisser le camping car au garage pour un certain temps et nous trépignions de reprendre nos escapades. Ce sentiment de plénitude, de liberté et d’aventure que nous procurent les premiers tours de roues à chaque fois que nous prenons la route, nous manquait…

Nous voulions depuis longtemps assister au spectacle des “carrières des lumières” des Baux de Provence et avons programmé ça pour quelques jours de ces vacances de printemps.

Avant cela, une nouvelle visite à Europa Park nous aura permis un séjour en famille avec la fille, si vous nous suivez, vous savez notre coup de coeur pour ce parc.

Mais pour l’heure, il est temps de faire le plein d’eau, d’installer le nouveau sur-matelas pour un meilleur dodo, de remplir le frigo, de prendre les affaires de toilette, faire le plein de carburant..Bref on part en voyage!

Premier arrêt : St Rémy de Provence. Nous voulions faire une pause avant de s’installer et nous ne connaissions pas ce village. Les habitudes se prennent vite mais s’oublient vite aussi ! je suis partie en exploration sans mon appareil photo !! vous y croyez ?! et je n’ai pas réussi à me remettre dans le bain. Nous avons fait une visite de ce très beau village les mains dans les poches ! vous devrez donc me croire sur paroles…

St Rémy rassemble tous les poncifs d’un village de Provence : ruelles pavées, place avec terrasses et platanes, maisons de pierre et tuiles de provence, magasins proposant de la lavande…Mais ce qui fait sa différence et son charme c’est que ces boutiques ne sont pas des attrape-touristes mais des ateliers d’artistes en grande majorité. Du coup, le lèche-vitrine prend tout son sens ! on aura adoré se promener dans ses ruelles et découvrir ses artistes tous plus originaux les uns que les autres. On aura passé un excellent moment à discuter avec un artiste qui reproduit des voitures miniatures avec énormément de talent. Les commerçants sont aimables et avenants. Bref vous l’aurez compris on a eu un coup de coeur pour St Rémy ! Promis la prochaine fois qu’on y retourne, on mitraillera!

Nous poursuivons notre route pour aller s’installer dans le France Passion que j’avais repéré. C’est un viticulteur et l’espace qu’il nous réserve est top ! Beaucoup de gentillesse de la part de notre hôtesse et des produits délicieux.

rendez-vous ce matin à 9 h 30, à l’ouverture devant les “carrières des lumières”. Nous nous apprêtons à un voyage oriental en Egypte. c’est la nouvelle programmation qui vient juste de changer.

Nous trouvons à nous garer en contre bas sur un des parkings payants (car ils le sont tous) et nous dirigeons vers l’entrée des carrières. La météo n’est pas avec nous et on essuie une belle averse. Heureusement que c’est à l’intérieur !

Nous entrons dans la carrière, immense et patientons un court instant.

Les quelques notes de musique s’égrenent et le spectacle commence ! En un mot, superbe ! comme il est tôt nous sommes encore presque seuls, la foule nous rejoindra petit à petit sans pour autant nous donner une impression étouffante. De toutes façons, nous sommes trop dans l’admiration pour être gênés. bref je vous le recommande !

un peu d’immersion…

En sortant il pleut toujours et nous remontons vers le village des Baux en cherchant un petit café pour se mettre à l’abri et se réchauffer. Un thé et un café arrivent sur notre table, hummm ! ça fait du bien. on attend la fin de l’averse heureusement assez courte et on repart arpenter les ruelles de ce joli village.

(photos à l’aide du portable car je ne voulais pas mouiller mon appareil)

Les devantures s’ébrouent, les visiteurs aussi et le plaisir de la visite se confirme. nous choisissons de déjeuner “au petit rocher” et nous serons enchantés tant par l’accueil que par le contenu de notre assiette. Une bonne adresse !

L’après-midi entamé, nous nous rendons dans le deuxième France passion tout à côté du premier qui cette fois est un oléiculteur.

Nous ferons une brève visite de l’espace de pressage et goûterons à différentes huiles. En nous rendant à notre emplacement, nous sommes circonspects car comme il a beaucoup plu le pré qui nous est proposé ne nous convient pas (pas envie de s’embourber). Finalement nous retournons à notre premier accueillant juste au bout du même chemin.

Nuit tout aussi calme malgré le staccato de la pluie sur le toit une partie de la nuit. Cependant cela se lève un peu et nous prenons la route de notre prochaine étape : Martigues. J’avais vu quelques photos sympas qui m’avaient donné envie d’y jeter un oeil. Ce n’était pas trop loin et surtout on pourrait voir la mer.

La route fut, autant le dire, moche. Nous sommes passés dans les environs de Fos sur Mer, mais que c’est laid!! on ne se sent plus en Provence. Arrivés à Martigues, on se gare de justesse sur le port gratuitement et on part découvrir le centre ville. Ce ne sera pas le coup de coeur, soyons honnêtes, mais on lui a trouvé quand même quelques jolis endroits. “Le miroir aux oiseaux”, ce petit coin préservé, nous aura charmé, cette statue rassemblant Bourvil et Fernandel aussi, et le canal et ses bateaux donnent toujours un air de vacances…

De retour au cc, nous commençons la remontée sur Lyon tranquillement car nous avons prévu une halte dans les environs de Salon dans un France passion. Notre hôte est charmante, elle nous apprend être une des toutes premières accueillantes de France passion, basé à Carpentras, juste à côté. son exploitation a beaucoup de charme avec son chateau du 12e siècle perdu dans la garrigue.

Malheureusement là encore le temps ne nous a pas gâté. Nous aurions aimé parcourir un peu les splendides environs et faire une traditionnelle partie de boules. Ce sera pour une prochaine fois.

Voila nous avons refait connaissance avec notre “maison du bonheur sur roues” pour confirmer une fois encore que c’est notre mode de voyage préféré!

8 Responses

  1. Jacqueline

    Quel bonheur de te lire à nouveau, je commençais à m’inquiéter un peu car personne n’avait de tes nouvelles
    Pour ton reportage, nous avons aussi le désir de faire cette visite, c’est vraiment magique.
    Le village est splendide surtout sous le soleil.
    J’attends la suite de tes découvertes avec impatience. Bises

    • Agnès

      ta sollicitude me touche mais aujourd’hui tout va bien et nous reprenons nos aventures. N’hésitez pas à y aller c’est top !!

  2. Frederick

    Toujours un grand plaisir de lire vos aventures. Que de bonnes nouvelles !
    Hâte de lire la suite…

  3. Martine

    Te revoilà, enfin, mais j’ai eu chaud, la notification était encore dans les spams …
    Vous avez visité des endroits qui sont sur ma wish-list depuis longtemps. Les carrières depuis l’expo Van Gogh déjà, tous les avis que j’ai lu sont unanimes, merveilleux, mais elles sont interdites aux chiens. St Rémy et Martigues, pas vraiment d’endroit pour stationner la nuit.
    Il faudra sans doute revoir un peu nos habitudes car tous ces lieux valent vraiment le détour.
    Petite astuce pour l’eau chaude, je la fais chauffer à la casserole mais je la verse ensuite dans une bouteille isotherme.
    Au plaisir de te lire, bises, Martine

    • Agnès

      Merci de ton enthousiasme Martine, je vous recommande +++ ces endroits bien sympathiques 😉 bises

  4. Franck

    Quel plaisir de vous savoir à nouveau sur la route, ce qui veut dire que nous aurons bientôt d’autres récits et photos à découvrir, c’est que ca nous manquait tes reportages !!
    En attendant, je vais relire celui-ci.
    Les voyages en CC sont vraiment une excellente thérapie 😉
    Des projets pour cet été ?
    Au plaisir de se croiser
    Franck

    • Agnès

      Merci Franck ! ton commentaire me touche ! tout a fait d’accord pour le coté thérapeutique des voyages en cc 😉 Les projets pour cet été sont ceux que nous avions du annuler l’an dernier : nous suivrons la route des cols des Pyrenées de la méditerranée à l’océan. le circuit est tout prêt et nous avons hâte !! encore merci de ta fidélité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *