une petite escapade à Antibes

Classé dans : Non classé | 5

Qu’il est bon de reprendre la route ! ce long ruban gris qui s’étale devant nous, synonyme de liberté et d’aventures..En attendant de plus lointains horizons, la France reste notre terrain de jeux préféré. Le midi n’est pas notre destination préférée mais elle a malgré tout des charmes qui ne sont pas à ignorer. Nous profitons du printemps pour nous y rendre afin d’éviter la foule et les embouteillages.

Antibes sera notre choix : j’ai été attirée par son vieux quartier, son sentier du littoral, son bord de mer. Nous avons opté pour le camping des Maurettes à Villeneuve-Loubet, choix judicieux dans cette région où les stationnements s’avèrent vite compliqués. Nous retournons dans le camping que mon mari avait fréquenté lors de sa visite au grand prix de Monaco. Nous le savons confortable et pratique et nous ne serons pas déçus. Je le trouve même vraiment très bien avec son spa gratuit, ses emplacements en terrasse, son accueil sympathique et sa proximité avec la gare et les commerces ainsi que la piste cyclable qui longe la mer et nous amène à Antibes en 25 mn.

Nous prenons la route le samedi matin. On nous annonce des trombes d’eau dans le sud et cela nous inquiète un peu. Mais nous n’allons pas annuler tout de même ! alors nous voila partis. La pluie ne sera finalement pas si intense mais nous ne pourrons pas profiter de l’extérieur en fin d’après-midi. C’est dommage ! Après la route nous aurions apprécié de prendre l’air.

Nuit très calme. Ce matin, le soleil est revenu mais encore incertain. Nous choisissons donc de se garder pour demain notre journée sur Antibes. Nous en profitons pour explorer le coin. Le parc départemental de Vaugrenier est à quelques centaines de mètres. Un écrin de verdure bien appréciable pour se dégourdir les jambes.

Puis nous poursuivons en redescendant sur le bord de mer. Aujourd’hui elle est agitée.

La vue sur ces immeubles d’un goût douteux gâche quelque peu le paysage.

Nous nous dirigeons ensuite sur la marina afin d’y admirer les bateaux. Nous longeons ces fameux immeubles et je trouve cela vraiment laid ! heureusement que la végétation et la mer apportent cet air de vacances qui dépayse toujours. Quelques petits achats de dernière minute et nous voila de retour au camping car en essayant de passer entre les gouttes car les averses, heureusement courtes, alternent sans arrêt.

L’après-midi filera entre lecture, détente et tentative de rester un peu dehors. Soirée douce et nuit toujours très calme.

Ce matin, nous chevauchons les vélos et empruntons la piste cyclable pour une balade ressourçante et vivifiante le long du bord de mer.

Nous arrivons tout d’abord par le fort Carré où nous retrouvons bien la “patte” de Vauban, mais nous ne le visiterons pas. Puis vient Port Vauban et sa marina où les yachts rivalisent de luxe et de beauté.

Nous faisons une halte à l’office du tourisme afin de se renseigner sur le sentier du littoral. Petite frayeur car après la mer agitée de la veille le sentier est encore fermé ce matin mais heureusement il sera ouvert cet après-midi. Après avoir collecté un itinéraire nous offrant les points d’attrait de la ville, nous partons donc en balade. D’abord au pied des remparts, pour admirer une des portes d’entrée de la ville. Puis un petit détour au marché provençal qui se tient normalement tous les jours.. sauf le lundi hors saison! Nous pensions pouvoir longer le boulevard où se trouvent les artisans mais nous sommes lundi et tout est fermé. Toute la ville est en travaux : on voit que se prépare la haute saison. tout doit être prêt pour accueillir la masse de touristes qui ne manquera pas d’arriver.

Antibes consacre un musée au dessinateur Peynet et nous déboucherons sur la place où se trouve son célèbre kiosque et ses deux personnages fétiches.

La promenade sur les remparts est très agréable avec de jolis points du vue.

Nous ne pourrons pas nous rendre au pied de la statue “le Nomade” qui veille sur le port car elle est en restauration. Nous passerons au pied du musée Picasso, batisse toute en pierre face à la mer, impressionnante dans ses proportions.Nous flânerons dans les ruelles du quartier de la commune des safraniers mais ne leur trouveront pas le charme attendu. Nous serons un peu déçus.
Nous déjeunerons dans un petit resto italien où nous serons très bien reçus et nous nous régalerons de produits frais et parfaitement cuisinés. (la Trattoria, Antibes)

Malgré tout, il fait un temps superbe et nous sommes en vacances alors tout va bien ! Les vélos nous seront bien utiles pour nous rendre vers le cap d’Antibes afin d’emprunter le sentier du littoral. Nous serons époustouflés par les villas et autres domaines qui jalonnent la route qui fait le tour du Cap. Nous voila arrivés à la plage de la Garoupe, point de départ du sentier. Nous posons les vélos et nous engageons sur le sentier. Le trajet est aménagé et praticable sans trop de difficultés. Par contre il faut être bien chaussés car le sol est inégal avec des branches et des cailloux.

Nous serons sous le charme de ce parcours qui compte un peu moins de 5 kilomètres. En effet afin de fermer la boucle, il faut regagner le point de départ en quittant le bord de mer et en longeant les rues qui nous ramènent à la plage. De magnifiques points de vue s’offrent à nous, la mer est d’un bleu intense, les vagues frappent la côte escarpée et nous sommes surpris par endroit par des constructions insolites. Quelle belle balade !

De retour sur la plage, nous savourons un peu de repos bien mérité. Il nous reste à récupérer nos vélos et à rejoindre notre petit camping bien tranquille où les barbecues mis à notre disposition nous permettront un diner convivial et délicieux.

Ce mardi matin, le temps est encore au beau. Nous nous sommes laissés tentés par une grasse matinée : il ne faut pas oublier que ce sont les vacances ! Après quelques préparatifs et un déjeuner rapide, nous reprenons la route du retour car notre séjour est un peu court cette année. Quel plaisir de renouer avec les escapades en camping-car !

5 Responses

  1. Brigitte

    Merci pour ce partage de votre escapade à Antibes . Je ne connais pas du tout mais votre reportage me donne bien envie de voir
    Ça fait du bien de reprendre la route et les sorties . Avec le beau temps qui arrive , tout est permis .
    A bientôt. Brigitte

  2. M@rtine

    Dommage que vous n’ayez pu profitez plus …la côte est belle à cette saison nous connaissons aussi ce camping bien pratique bus à proximité pour se déplacer , nous rentrons d’un voyage
    de l’ile de Madère quel bonheur de s’évader !!!
    bonne continuation

  3. Martine

    Quel plaisir de te lire à nouveau Agnès !
    Tes newsletter m’arrivent avec les mails commerciaux, heureusement que je suis vigilante !
    La Marina de Villeneuve Loubet semble bien dégradée, il y a environ 4 ans que nous ne l’avons pas arpentée. Le camping doit toujours être aussi accueillant et j’ai toujours un petit moment de nostalgie lorsque je passe non loin, il a été un lieu de retrouvailles inoubliable lorsque nous habitions en région parisienne … mais aujourd’hui, plus besoin d’y séjourner.
    Quant à Antibes, mon fils y habite désormais et j’aime aller m’y promener, je n’ai toujours pas visité le musée Picasso. Il y a tant à voir dans la région, mais je le fais peu à peu au fil du temps.
    Je vois que tu as aimé le Cap d’Antibes , comme je te comprends …
    Un peu dommage pour le temps mais le trajet à vélo c’est une super idée aussi !
    Des bises, Martine

    • Agnès

      Merci de ta visite ! Oui des lieux que tu connais bien maintenant que tu es une “sudiste”, lol!

  4. jacqueline

    bonjour Agnès, contente d’avoir un nouvel article,
    c’est toujours un plaisir de parcourir tes photos et tes lignes.
    Pour nous pas de sortie pour le moment, vente de notre challenger en février,
    le nouveau est arrivé il y a 3 semaines (Autostar occasion bien équipé avec boite automatique)
    de gros soucis familiaux nous empêchent de prendre la route pour le moment.
    Ce n’est que partie remise.
    Bises à bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.