Une journée à Beaune

Classé dans : France | 8

La météo étant très variable ces temps-ci, nous n’avons pas vraiment réussi à bloquer deux ou trois jours d’affilée avec du beau temps. Nous avons donc préféré une escapade à la journée pour nous dégourdir les jambes. J’envisageais depuis un moment d’aller visiter les Hospices de Beaune. Nous en avons profité pour découvrir la ville qui a gardé quelques vestiges de son passé.

Nous choisissons de ne pas faire d’autoroute tout le long et de profiter de la route serpentant les riches vignobles : Chassagne Montrachet, Meursault, Château de Pommard…Si vous êtes amateurs de vin, ces noms doivent titiller vos papilles. Les vignerons sont au travail sur les ceps déja pourvus de feuilles, promesse de futures grappes bien juteuses.

Nous trouvons à nous garer sur un parking gratuit à quelques pas de notre destination. Arrivés devant l’entrée des Hospices de Beaune,

nous constatons qu’un petit marché est installé sur la place à proximité. Je craquerai pour les premières cerises de l’année qui se révéleront délicieuses.
Enfin nous entrons dans le hall des Hospices. Une fois munis de nos audioguides, nous passons la porte et pénétrons dans la magnifique cour.

Je serai éblouie par ses dimensions, ses colonnes, ses toits étincelant sous le soleil, son puits plein de charme, ses pavés luisants. Nous resterons un moment à contempler en attendant que les groupes de visites guidées partent afin de pouvoir faire la visite un peu tranquille. Les commentaires de l’audioguide sont riches et instructifs et nous entamons la visite par la salle des “pôvres”. Je suis enthousiasmée par l’histoire de ses fondateurs :  Nicolas Rolin et son épouse Guigone. Je retrouve foi en l’être humain quand on apprend qu’en 1443, il y avait des personnes altruistes et dévouées qui partageaient leur fortune avec les plus démunis. Ouvrir cet hôpital à une époque où l’on n’avait que très peu de considération pour les petites gens était avant-gardiste. Il a tenu 500 ans pendant lesquels nombre de malades, hommes, femmes et enfants ont trouvé soins et réconfort auprés des soeurs qui le tenait.

Notre cheminement de salle en salle nous invite à découvrir la salle avec les lits où étaient soignés les malades,

la chapelle,

la chambre pour les malades plus fortunés,

P1050382 P1050384

les cuisines,

P1050386 P1050387

la pharmacie et l’apothicairerie.

P1050388 P1050389 P1050391

Du mobilier conservé en très bon état est exposé dans une autre salle.

P1050393 P1050395

Nous ne verrons pas le temps passé.
Les gargouillements de nos ventres nous rappellent qu’il est déjà l’heure de déjeuner et nous nous dirigeons vers le restaurant que nous avions repéré en deuxième car le premier était fermé. Nous savourons un repas digne d’un grand chef à l’abri de l’arche de la cave qui nous abrite. Splendide décor et délicieuse cuisine.

P1050402

( Pour ceux que cela intéresse, c’était “le caveau des arches”)

L’après-midi sera occupé par une visite de la ville et de ses attraits : remparts, anciens hôtels particuliers, tour de l’horloge, lavoir…

Nous finirons par déguster nos cerises dans le parc de la Bouzaize au bord de son petit lac.

P1050421-2

Nous reviendrons dans le secteur car j’ai repéré de beaux endroits à voir comme l’abbaye de Fontenay, le village de Semur en Auxois et de Flavigny-sur-Ozerain, la voie verte qui passe à côté, la moutarderie de Beaune qui serait intéressante à visiter. Bref un autre petit week-end en Bourgogne en projet pour notre plus grand plaisir !

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

8 Commentaires

  1. Bonjour
    Dans la région Beaune est incontournable.
    J’ai passé un agréable moment à découvrir vos photos
    même si je connais déjà.
    J’attends les prochaines . car là ce sera une découverte.
    Merci bonne soirée.
    Cordialement

  2. Ah, les Hospices de Beaune, que de souvenirs pour moi, mais … très lointains ! 35 ans je pense, puisque mon fiston avait une dizaine d’années quand nous nous y sommes arrêtés (nous partions à St-Agnan en vacances). Les Hospices nous avions beaucoup aimé, mais maintenant j’aimerais bien y retourner, vraiment et ton billet tombe à pic ! Je note le nom de restaurant ! Et tiens, moi aujourd’hui j’ai fait un petit article sur un restaurant comme on n’en trouve plus !!!
    Allez, bisous ma belle et bonne soirée.

  3. Bonsoir Agnès, heureuse de te retrouver … enfin ! J’allais lancer un SOS 🙂
    Et ravie d’avoir refait avec toi cette visite des Hospices que j’avais adorée, c’est toujours aussi agréable de te lire. Il fallait prendre RDV pour visiter la moutarderie il me semble, et du coup, nous ne la connaissons pas non plus. Très belle région où nous retournerons certainement aussi.
    Les vacances d’été approchent, pas encore trop d’idées pour l’instant, et vous ?
    Grosses bises et bonne soirée, Martine.

  4. bonjour Agnès
    Contente d’avoir un nouvel article sur ton site,
    un endroit que nous n’avons pas encore visité,
    et qui nous donne encore plus envie à travers ton reportage.
    Pour l’abbaye de Fontenay, Semur en Auxois et Flavigny,
    tu vas te régaler, c’est magnifique.
    à très vite. Jacqueline

  5. champabreiz

    Bonjour Agnès

    J’avais visité les hospices il y a longtemps mais pas la ville, j’ai donc fait une balade très instructive et noté le nom du resto.

    Bises

    Eve

  6. Nous avons visité à plusieurs reprises les hospices. C’est un endroit que j’aime bien. Quant aux autres endroits que tu cites, tu peux y aller les yeux fermés…. ils sont tous très intéressants !
    Gros bisous et douce nuit !
    Lavandine

  7. La ville de Beaune et ses hospices sont incontournables. Il est vrai que sur la route des vacances, nous avions eu peine à nous y arrêter mais une fois fait, on ne le regrette pas…..
    Il ne faut pas oublier non plus de faire un arrêt chez les moutardes Fallot 😉

  8. Bonjour vos articles sont très instructifs !! Merci pour le partage

Faites moi part de vos impressions