Un petit tour en Beaujolais

Classé dans : France | 1

Les beaux jours sont enfin là et nos pieds nous démangent. Nous avons décidé de “taquiner la petite reine” durant ce week-end qui se promet ensoleillé. vous l’aurez compris nous allons faire du vélo sur la voie verte. Je vous en ai déja parlé, c’est un endroit que nous aimons bien et pour se détendre c’est idéal. Nous ferons d’abord un peu l’école  buissonnière en traversant les petites routes du Beaujolais et nous nous arrêterons à Brançion, petit village de caractère. Il y a un grand parking à l’entrée du village car on ne peut s’y rendre qu’à pieds. Impeccable pour garer le camping-car et peut être même pour passer la nuit….à voir…Comme le dit Cloclo : “il fait beau, il fait chaud!” et c’est un vrai bonheur de chauffer ses vieux os aux premiers soleils. Nous remontons la petite ruelle pavée et traversons la porte .



Notre flânerie nous mène à l’église romane . Très sobre et en même temps très belle,


lorsque nous franchissons la porte pour découvrir l’intérieur, nous sommes accueillis par un récital de harpe.


 

Puis nous ressortons, nous asseyons sur un vieux banc avec un joli panorama.


et nous étonnons sur un ballet de papillons qui semble suivre la musique de cet harpiste de talent. O temps, suspend ton vol…

Nous quittons à regret ce lieu et nous dirigeons sur l’aire de Gengoux que nous connaissons bien. Arrivés sur place, oh la la, je crois que cette aire devient bien trop connue et il y a beaucoup de monde. Nous nous garons sur le parking, le temps de réfléchir. Sarah-Maeva repère une table de ping-pong et sollicite une partie. On se dit pourquoi pas, le temps de se décider. Puis je suggère de chercher un site grâce à notre abonnement France Passion. C’est un groupement de viticulteurs, agriculteurs et autres fermiers qui nous accueillent gratuitement sur leurs domaines. On choisit une chèvrerie dans le coin qui nous parait très sympa et c’est reparti! Nous aurons la surprise de croiser un renard au roux flamboyant au milieu d’un pré en train de s’abreuver. Mais je n’ai pas eu le temps de saisir l’appareil photo (grrr!). Nous trouvons sans difficulté le hameau de Lys et suivons le flèchage. Petit arrêt à l’accueil pour le bonjour et les renseignements nécessaires et nous allons sur l’emplacement qui nous est attribué par nos hôtes.


Et là, je n’ai qu’un mot à dire : royal! Nous oublions le monde de St Gengoux, le boulot, les soucis…tout quoi! En pleine nature, tous seuls…avec le troupeau de chèvres de l’exploitation juste à coté.


 

Le soir, nous pourrons rendre visite aux chèvres, assister à la traite


 

et gouter le délicieux fromage fait maison ( Huumm! nous en ferons quelques réserves). La puce jouera à “je te tiens , tu me tiens par la barbichette” avec un bel exemple de ce genre d’attribut.



 

Après avoir savouré une soirée tranquille, nous passerons une nuit la plus silencieuse que j’ai connu. Nous dormirons comme des marmottes!

Le lendemain, nous chevauchons les vélos et partons au hasard dans le hameau, nous prenons une route qui part quelque part et nous amène dans une petite forêt où nous cueillerons du muguet.


La route est plutôt plate et la balade très agréable. Mon mari profite de son nouveau vélo.

Ah oui, j’ai oublié de vous en parler mais nous avions un projet depuis quelque temps et nous avons pu en réaliser une partie. Nous voulons électrifier nos vélos pour faire de plus longues balades en vélo en laissant le camping-car en retrait des villes. L’avantage est d’abord écologique, puis économique car nous ne prenons pas d’essence comme pour la moto, et nous pouvons le rentrer de suite dans la soute sans risque de brûlures (moteur chaud) ou d’odeurs désagréables. Christian a équipé le sien en ajoutant le kit sur son propre vélo et il est ravi. Il est vrai que c’est génial! Tout le plaisir du vélo sans les gros efforts qui découragent souvent au début. L’année prochaine se sera le mien.

Voila je reviens à mon récit. Nous irons donc jusqu’au prochain village (Chapaize) qui est tout mignon avec encore de vieilles pierres chargées d’histoire et plein de fleurs. Le printemps est décidément ma saison préférée. L’après-midi, pendant la sieste du papa, Sarah-maeva m’accompagnera pour une petite promenade à pied cette fois, pour admirer quelques jolies maisons et profiter de cette nature qui nous manque tant en ville. Et c’est là, entre autre, que je prendrai mes premiers coups de soleil (le drame des peaux blanches!). Je me fais toujours avoir les premiers beaux jours…Nous finirons le week-end tranquillement avant de reprendre le chemin du retour avec beaucoup de difficulté à quitter notre petit “paradis”.


 


One Commentaire

  1. Véro (copinette)

    arrête, tu me donnes trop envie !!!
    génial cet endroit en effet, il va nous falloir quelques week-ends supplémentaires pour tester ce que tu nous proposes … une question pratique : comment ça se passe pour mettre l’assistance électrique sur un vélo ? où le faire ? Combien ça coûte ? est-ce que c’est possible sur tous les vélos ? Dis-moi tout !!!

Faites moi part de vos impressions