un petit aperçu de la Dordogne

Classé dans : France | 1

C’est une petite semaine de congé qui se présente. Nous devons nous rendre à une fête de famille près de Bordeaux alors pour traverser la France, nous définissons quelques étapes pour ponctuer notre route.
Nous sommes en pleine canicule et nous souffrons. Par dessus le marché, je subis une sciatique “carabinée”. Tout pour bien faire! Heureusement, notre maison roulante nous apporte le réconfort nécessaire en nous promettant de bons moments du voyage.
Première halte : Beaulieu s/Dordogne. C’est un petit village que nous aimons bien, dans lequel nous retournons chaque fois que nous sommes à proximité.


Le camping tout au bord de l’eau est rafraîchissant à souhait, juste ce qu’il nous fallait. Sisko, notre chien, découvre les joies de la baignade en rivière et nous, on trempe dans l’eau fraîche bienvenue.
Nous poursuivons le lendemain sur le gouffre de Padirac. Le parking nous assure une place à l’ombre tranquille. En attendant la prochaine visite guidée, nous allons flâner dans les environs jusqu’au petit village d’Autoire et son cirque (pas celui qui fait zim!boum!). Ses vieilles pierres, ses petites ruelles, son panorama nous font oublier pendant de courts instants la température extérieure.


 

Nous retournons à l’entrée du gouffre pour une visite bien sympa dans la fraicheur de la grotte (13°C). Ouff! Cette canicule est vraiment une calamité…
Aujourd’hui, c’est Rocamadour. On s’arrête au camping juste en face à l’hospitalet. Nous partons tot le matin pour visiter le beau village perché mais il fait déjà très chaud.


L’après-midi sera écrasant de chaleur et on le passera dans la piscine. On rendra visite au parc des singes pour se distraire.


 

Dehors en plein soleil, il fait 50°C! si!si! je l’ai lu sur le thermomètre…
Aah, la vallée de la Dordogne! Je suis sous le charme!


C’est décidé, on reviendra passer de plus longues vacances dans cette jolie et gourmande région. Toujours fidèles au camping (nous avons du mal à nous débarasser de cette habitude), nous en trouvons un : familial, ombragé et avec une navette qui nous dépose juste à l’entrée de la ville de Sarlat. Pas de souci de stationnement! Le camping a ses avantages dans ces cas-là! Cette cité médiévale a de beaux atours et nous apprécions la visite les rues étroites nous apportent la fraîcheur des pierres anciennes.



Notre voyage se révèle une mine de pistes pour de prochaines excursions. A chaque rond-point, toutes les pancartes indiquent un site à voir, on ne sait plus où donner de la tête. Vu le temps dont nous disposons, on arrête notre choix sur “la roque saint-Christophe”. C’est un site remontant à la préhistoire et très impressionnant.


 

On va adorer la visite et une prairie en face nous offrira un havre à  l’ombre pour déjeuner.
La semaine se termine et nous arrivons dans la famille pour faire la fête prévue…

One Commentaire

  1. merci pour ce carnet de voyage, je vais m’en inspiré!!! Dommage qu’il n’y ai pas le trajet sur une carte en image

Faites moi part de vos impressions