semaine 4

Classé dans : France | 6

Semaine 4 :

Puis vint le moment de quitter l’île de Noirmoutier où je vous avais laissé. c’est une île pour laquelle nous n’aurons pas eu le coup de coeur même si nous avons su l’apprécier à sa juste valeur.
En chemin, nous croiserons la route des vacances d’amis proches et c’est avec un grand plaisir que nous passerons de joyeux moments en leur compagnie. Le temps s’est malheureusement de nouveau gâté et nous essuyons de belles averses : notre troisième jour de “vraie” pluie ! 
Ce mardi matin, le temps est encore bien pris lorsque nous reprenons la route en direction de l’île de Ré. Nous nous simplifions la vie en optant pour le camping : cela nous permettra de finir les vacances sans soucis de stationnement et en utilisant au maximum les vélos. Un peu d’exercice, cela fait toujours du bien ! Nous ferons donc escale au camping municipal de St Martin en Ré. Il n’est pas trop cher et confortable. Petite info supplémentaire : si vous avez le choix des emplacements, préférez ceux dont les numéros commencent à 108 ou 64, ce sont à notre avis les mieux placés mais c’est à vous de voir…
Ce camp de base nous permettra de rayonner plutôt sur le sud de l’île, nous réservons le nord pour une autre fois. L’île nous plaira tout de suite : son atmosphère, ses pistes cyclables, ses belles maisons blanches, ses quantités de roses trémières. Son côté un peu “chic” ne nous dérangera pas outre mesure mais fera que l’île de notre coeur restera Oléron !
Une fois installés, nous partons avec les vélos donc, jeter un oeil sur le port de St Martin et les environs.

J’aime beaucoup ce village fortifié par Vauban qui garde son authenticité. Sortir par ses superbes portes est toujours un plaisir à l’oeil.

A savoir que son port était réputé imprenable car construit de telle façon que son entrée devenait invisible depuis la mer pour celui qui ne le connaissait pas. Ils repoussèrent ainsi nombre d’ennemis. Finaud ce Vauban ! Nous dégusterons une petite glace auprès du apparemment célèbre glacier du port vu le monde qui s’y presse. Je préciserais qu’elles sont bonnes effectivement mais pour qui à gouter celles du Régal Glace à Lyon elles ne leur arrivent pas à la cheville, na ! Nous rentrerons souffler au cc dans la quiètude et la douceur du soir.
Nuit calme. Les vélos sont de nouveau de sortie et nous commençons par nous rendre à la Flotte en Ré, un des plus beaux villages de France. Nous jouerons les touristes sur le port et dans les petites rues commerçantes avant d’aller nous perdre dans les petites venelles du village comme nous aimons le faire.

 

On tourne une fois à droite, puis une fois à gauche et on tombe sur des beautés qui nous arrachent parfois des oh ! et des wahou!

Nous déjeunerons d’un succulent plateau de fruits de mer qui réjouira nos papilles. Nous poursuivrons jusqu’à l’abbaye des châteliers en ruine mais joliment dressée avec une vue sur le pont de l’île.

Nous finissons l’après-midi dans la détente…
Nuit reposante. Il y a un marché tous les jours dans toutes les petites communes de l’île et nous profitons aujourd’hui de celui de Bois-plage en Ré. Nous avons du renoncer à nous rendre au phare des baleines au bout de l’île. En effet, nous avions un peu la flemme, je l’avoue (et moi qui parlait de faire de l’exercice !!), de faire les 40 kms aller-retour en vélo, de bouger le cc, de faire le trajet d’une heure en bus à l’aller (donc autant au retour!) et nous n’avons pas trouver à louer de scooter. Bref, aucune solution ne nous convenait alors on s’est dit que cela ferait une bonne excuse pour revenir. Après-midi farniente du coup, mais ça aussi, ça fait du bien !
Ce soir, nous irons au marché nocturne de St Martin en prenant un autre chemin à pied cette fois pour déambuler un peu.

Entre nous, rien de très folichon sur ce marché. Par contre, nous avons repéré que l’on pouvait monter sur le toit de l’église

pour admirer le panorama d’un des points les plus hauts de l’île et on peut même monter le soir pour assister au coucher de soleil sur le port de St Martin. Nous, nous étions vraiment faignants ce jour là alors on a remis l’ascension à demain.
Après une nuit et une matinée cool-cool, nous voila partis pour monter les ? marches du clocher (je ne les ai pas comptés!). Je précise évidemment que cela est payant mais bon 1,70 euros et c’est moitié prix si l’on veut revenir le soir. Arrivés en haut, quelle vue !!


(attention vertige!)

Nous avons de plus la chance d’une lumière particulièrement claire et limpide et les batiments ressortent, la mer brille et la vue porte très loin. On aperçoit le bateau des croisières inter-îles qui rentre au port.

 

Joli moment ! Nous décidons l’après-midi de nous rendre à la plage pour profiter une dernière fois de l’ambiance océan et vacances avant de rentrer. En effet, toute bonne chose ayant une fin, il va bien falloir retrouver nos pénates !

Ces vacances nous auront finalement permis de découvrir des endroits que nous n’avions pas le projet de voir et c’est très bien ainsi. On aura expérimenté le circuit improvisé mais ce n’est pas ce que je préfère car j’avais toujours la sensation de louper quelque chose.
Sisko restera dans nos coeurs à jamais mais son absence est tellement lourde que nous avons décidé de démarrer une nouvelle histoire avec une nouvelle compagne de route que je ne manquerai pas de vous présenter dès que nous l’accueillerons à la maison.

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

6 Commentaires

  1. la grenouille33

    Merci pour cette belle promenade à l’ile de Ré que je connais trés peu, ma préférence allant à l’ile d’Oléron.
    Tu m’as fait réver avec tes trés belles photos.
    Isabelle

  2. splendide
    j attendais avec impatience l’île de Ré que je ne connais pas c’est très beaux on ira peut etre à Paques alors merci pour ces magnifiques photos et descrptions et au plaisir de vous lire très prochainement !!!!merci

  3. coup de coeur pour l’abbaye des châteliers
    …j’aime beaucoup ces endroits où l’homme a laissé sa trace, mais où la nature reprend ses droits… il y plane des sensations et des émotions contradictoires…
    Je te souhaite de retrouver un autre compagnon de route aussi agréable que ton “Sisko” !

  4. Nous connaissons l’Ile de Ré, mais nous aussi nous préférons Oléron, que nous avons adoré ! Et concernant Sisko, c’est sur, il restera dans vos coeurs mais vous avez raison … un nouveau compagnon vous comblera effectivement. Notre Urka va nous faire ses petits d’ici une dizaine de jours. Nous garderons surement un petit mâle !
    Amicalement.

  5. Bonjour.
    magnifique récit de vacances un peu contrariées par tout ce qui vous est arrivé.trés bien appréciée l’ile de ré que nous allons découvrir 10 jours la semaine du 17 octobre 2011.
    je pense que le temps sera avec nous.désolée pour votre petite chienne que j’adorais.Mais je vous souhaite plein de bonheur avec guinesse mais je ne sais pas de qu’elle race il vfait parti.
    courage à vous et bonne contuniation et faite nous encore réver.

  6. Biensûr, Saint Martin est un lieu magnifique, tant par son architecture, ses remparts ses oeuvres d’art, par les artisans des marchés de jour et nocturne sur le port, que par les activités sportives et culturelles, historiques et animations proposées. Point de vue magnifique en haut de l’église gothique, d’où l’Île de Ré est visible en entier… Ville vivante et illuminée, feu d’artifice fantastique sur le port… Pas de moustiques cet été 2013.
    Nous avons séjourné 15 jours au Camping Municipal de Saint Martin, qui nous a vraiment déçu. Un accueil de la direction très désagréable et sans même un “bonjour”, un bureau ouvert 20mn en retard ; très “couche-tôt” (22h30 tout le camping dort!), sans ambiance. Il y a des vols sur le camping, notamment serviettes de bain et produits d’hygiène.
    D’autre part, j’ai mentionné à l’accueil la présence de très nombreux cafards (insectes très désagréables), que nous avons malheureusement ramenés chez nous : nous avons du faire un traitement de la maison par bombe aérosol et pâte pour tuer ces vermines!
    D’autre part, et c’est ici le sommum de mon aberration : je suis une personne handicapée, et lors de notre réservation (au mois de mars!), j’ai demandé un emplacement près du bloc sanitaire, précisant mon handicap.
    Lors de notre arrivée, nous nous sommes rendus compte que nous étions placés au plus loin, complètement au fond du camping!
    Nous avons demandé un emplacement plus proche, puisqu’il est précisé dans le contrat que l’emplacement est susceptible d’être modifié à l’arrivée, mais la direction n’a pas fait l’effort d’accéder à notre demande!
    Il ne s’agissait pas ici d’un caprice, mais d’un réel besoin.
    Je trouve inadmissible un tel comportement…
    Il s’agissait de notre deuxième séjour à Saint Martin, et nous avons adoré cette ville, mais nos 15 jours de vacances ont réellement été gachés par ce qui peut vous paraître être un détail, mais qui, pour une personne dans ma situation est un véritable handicap supplémentaire.

Faites moi part de vos impressions