Rendez vous avec 36 000 ans d’histoire

Classé dans : France, Non classé | 7

Après quelques soucis mécaniques sur la voiture qui nous ont bloqués un temps, c’est avec un bonheur simple et en même temps indicible que nous reprenons le chemin de bitume qui nous conduit vers une nouvelle escapade. L’été qui ne finit pas a su nous attendre encore un peu afin de nous accompagner. J’attendais avec impatience ce rendez-vous avec les 36000 ans d’histoire que raconte la grotte Chauvet. Maintenant appelée caverne du pont d’Arc après son classement au patrimoine mondial de l’UNESCO (ce dernier ne peut porter de nom de personne), cette merveille nous attend dans son ecrin boisé, nichée dans le creux d’un méandre de l’Ardèche, tout près du non moins célèbre pont d’Arc qui, je l’ai appris lors de notre visite, est tout aussi vieux que la grotte !

Arrivés sur place, nous repérons le parking camping-cars à droite tout de suite à l’entrée. C’est un parking un peu en retrait mais tout près de la route et qui malheureusement nous est interdit la nuit. Sachant les photos interdites, je choisirai de ne pas me charger de mon appareil et de vous laisser le plaisir et la surprise de la découverte du site. Je vous livre malgré tout mes impressions. Les allées sont agréables à parcourir, le fléchage plutôt bien fait avec l’aide de la carte qui nous est remise. En arrivant, nous profitons d’une exposition temporaire sur les différentes armes de projection utilisées par nos ancêtres : sagaies, propulseurs, arcs et flèches…

Mon mari étant lui même archer, cela n’aura pas manquer de lui plaire. Durant ce week-end, il se jouait également un championnat de tirs à l’arme préhistorique (je ne savais même pas que ça existait !) et nous avons à plusieurs reprises croisé des participants armés d’arcs longbow (grands arcs rustiques). Se trouve également sur le site un campement qui, en saison, propose des animations mais que nous trouvons vide.

Un animateur proposera aux enfants de s’initier au tir au propulseur sur des cibles figurant du gibier. Nous avons réservé notre visite à une heure précise (c’est plus prudent ! on peut le faire à l’avance sur internet) et il est maintenant temps de nous diriger vers la caverne. J’avais eu le plaisir de regarder un reportage de l’émission “des racines et des ailes” retraçant la réalisation de la réplique de la grotte. Le travail réalisé par tous les scientifiques et spécialistes en mission sur ce site est carrément époustouflant et j’avais bon espoir de ressentir une émotion face à ce témoignage poignant des premiers artistes de l’humanité. 

Tout d’abord nous empruntons un couloir de béton à la suite de notre guide et nous nous équipons de casques associés à une petite télécommande qui règle le volume. En effet, nous sommes en quelque sorte en immersion avec notre guide et son chuchotement dans nos oreilles nous permet de s’isoler et de ressentir au mieux les sensations que nous procure la visite. c’est assez inédit pour nous et nous avons beaucoup apprécié. Elle nous amène devant une porte métallique qui ressemble un peu à une cabine d’ascenseur et je suis un peu perplexe : nous allons descendre ou monter ? qui a-t-il derrière cette porte ? Puis le chuintement caractéristique de l’ouverture se fait entendre et notre regard se trouve happé par l’intérieur d’une grotte plus vraie que nature ! l’ambiance est là, et nous cheminons sur un circuit qui nous emmène sur les pas de nos ancêtres. C’est comme un jeu de piste qui nous révèle les secrets de cette caverne qu’un éboulement datant de 21500 ans avait clos pour nous la conserver intacte jusqu’à nos jours. Quelle merveille ! les peintures rupestres nous submergent d’émotion par leurs détails, leurs couleurs, leur réalisme et leur témoignage vibrant de l’intelligence et de la culture de nos congénères.
Quelques exemples que nous fournit le site officiel :

Puis nous ressortons à l’air libre. Il nous faut un temps pour retrouver notre époque et le soleil nous éblouit au passage. La guide se prête au jeu des questions/réponses. Il est temps maintenant de se diriger vers la galerie de l’aurignacien. Ce centre de découverte utilise les nouvelles technologies pour poursuivre un peu la visite. Des panneaux interactifs permettent de visualiser le passage du temps sur la grotte, le mode de vie des hommes de l’époque et les salles traversées abritent des représentations très réalistes des animaux contemporains de ces hommes. Bref ! vous l’aurez compris : cette visite nous a enchanté !

Il est temps de reprendre la route. il n’est pas très tard et le soleil est toujours présent. Nous ne le connaissions pas et comme il était sur notre secteur, nous faisons une petite halte pour arpenter les ruelles d’un petit village d’Ardèche : Lagorce. Le parking n’est pas aisé car il faut faire le tour par le bas du village pour y accéder. Cependant il pourrait faire un éventuel lieu pour passer la nuit même si nous lui préférerons une halte France Passion. Nous grimpons dans le village qui se trouve accroché à une falaise. Nous découvrons un village ancien fidèle au style ardèchois de vieille pierres et de calades labyrinthiques.

Nous allons admirer le soleil couchant depuis le haut de la falaise dans un calme olympien.

Puis un viticulteur du coin nous offrira le gite sur son exploitation bien au calme et en sécurité.

Réveil tardif après une nuit reposante à souhait.  Nous savourons le temps qui passe en petit déjeunant avant de nous diriger sur le parking de randonnée repéré sur Google Earth pour notre balade prévue aujourd’hui. J’avais repéré un site appelé “le gour de la sompe” qui est une cascade creusée dans la roche sur deux étages et qui pouvait être un joli but de randonnée. Il fait beau et l’automne s’installant donne des couleurs chaudes et lumineuses au paysage.

 

Nous admirons le gour depuis le haut avant de se diriger dans le lit de la rivière qui l’a creuse pour remonter jusqu’à son cirque. Malheureusement le manque d’eau de fin d’été lui enlève un peu de son charme sans pour autant gâcher notre plaisir.

Il est temps de retourner à notre camping-car et de quitter cette ambiance si particulière de l’Ardèche qui fait se sentir en vacances même quand ce n’est pas le cas ! Heureusement, il nous reste encore une sortie à faire sur nos vacances de Toussaint…

 

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

7 Commentaires

  1. C’est toujours un enchantement pour moi que de parcourir ton blog et de te lire en admirant tes photos incroyables ! J’avais vu aussi ce reportage sur cette grotte et sur sa proximité avec le pont d’Arc dont je garde un merveilleux souvenir. Mais il y a tant de petits endroits méconnus et loin de la foule qui sont tellement plus ressourçants et que tu as toujours le chic pour dénicher …
    Au plaisir de te lire encore et encore, bises et bon dimanche, Martine.

    • Merci Martine ! tes petits messages me touchent toujours autant et que dire de ta fidélité ! bises et bon dimanche à toi aussi

  2. Je pose une option pour la seconde partie de votre we de car je ne suis pas attirée par la préhistoire. Par contre je connais largorce et tous ces petits villages ardéchois croquignolets à souhait.
    Magnifiques photos comme d’habitude.
    Gros bisous et belle journée.

  3. clara charpail

    Une bien belle balade et encore de superbes photos ! Vous auriez dû passer par la maison cela nous aurait fait bien plaisir! Bises

  4. L’Ardèche une région riche a parcourir pour ses paysages ses villages et le site de la Grotte de Chauvet quel bel ouvrage que ns avions aussi découvert avec enthousiasme j’espère encore d’autre jolie escapade Alors… à bientôt !!!

  5. Et bien, nous qui habitons pas très loin de la Grotte Chauvet, nous ne l’avons jamais visitée ! Une honte … Mais je l’inscrit sur mon calepin, et sur, nous irons très prochainement (mais au printemps maintenant !). L’Ardèche est vraiment un département magnifique. Et super votre rando ! Bisous.

  6. bonjour
    merci pour les photos de ce site,
    volontairement nous avions “boycotté”
    cette visite lors de notre passage dans la région
    Par contre j’aurai aimé voir la grotte originale,
    la copie ne nous tente pas pour le moment.
    Bises encore merci du partage.

Faites moi part de vos impressions