Quelques vieilles pierres drômoises sous le soleil de Mars…

Classé dans : France | 0

Après un petit détour par Romans et Marques Avenue pour quelques achats, nous empruntons la route de la vallée du Rhône sous un soleil lumineux et comme le dit la chanson : “on est heureux, Nationale 7!”. Nous arrivons sur la petite départementale qui sillonne des paysages de la Drôme dont les couleurs se dessinent et se découvrent peu à peu annonçant enfin l’arrivée du printemps. Certains vergers sont déja en fleurs et cela donne des parcelles de roses et de blancs et ici et là se dressent des massifs de forsythias.


(template de Clara)


A la hauteur de Cliousclat, petit village de potiers, on s’aperçoit que l’accès est limité à 2,8 m et du coup on n’ose pas s’engager de peur de ne pas trouver un parking et de se retrouver coincés. On continue donc jusqu’à Mirmande qui était notre destination première, village classé parmi les plus beaux de france. On débouche sur une place de village typique avec ses bancs, ses platanes et l’on peut en fait s’y garer car c’est le champ de foire qui fait office de parking. Nous arpentons les ruelles, nos chaussures claquent sur les pavés, le soleil illumine et réveille ses vieilles pierres pour notre plus grand plaisir.

Nous surprenons des détails, des lieux qui nous ravissent.


Mais nous restons un peu déçus car le village est “mort”. Pas de passants ou très peu à part nous, pas d’artisans, pas d’échoppes même pas un chat ! C’est dommage car c’est vraiment un joli village…

La fin d’après-midi se profile et nous voulons en profiter encore un peu alors nous filons chez notre accueillant france-passions pour sortir la chaise longue et savourer les derniers rayons de soleil.

Après un nuit calme et reposante, nous prolongeons le petit déjeuner avant de partir sur le village de Marsanne. Comme nous repassons devant la bifurcation pour Cliousclat, nous n’en démordons pas et trouvons à stationner en bordure d’un champ et partons à pied pour en avoir le coeur net. En fait, il y a bien un parking (même 2, un en contre-bas) et on se dit que l’on pourrait peut-être déjeuner là. On se balade dans le village et je suis sous le charme, plus vivant et plus agréable que Mirmande.

 

C’est toujours difficile à exprimer ce que l’on ressent dans un endroit mais je m’y suis tout de suite sentie mieux. Il est l’heure de déjeuner et la fabrique de poterie est fermée, ce sera pour une autre fois car il nous reste Marsanne à voir. Nous déjeunerons sur un grand parking dans la forêt de Marsanne juste avant d’arriver au village, l’endroit est très agréable.

Nous aurons serpenter dans cette forêt avant de finir par une grande descente qui nous amènera à notre destination. En fait, ce n’est pas Marsanne même le plus intéressant mais le petit village de St Félix, village féodal, juste avant. Nous nous garons sur le parking en face et traversons un petit pont avant de monter à l’entrée du village. Quel joli endroit! Les maisons sont superbes , les jardins encore endormis, les fleurs qui s’affichent enfin et le soleil, le soleil, le soleil.

Ah il faut dire qu’on l’aura attendu, celui-là!! Ce sera un vrai régal ! La chapelle offre une vue sur les toits du village de Marsanne,


le panorama est de toute beauté et on n’aperçoit même les sommets encore enneigés des préalpes du Sud.

Nous ferons durer le plaisir avant de redescendre enfin au camping-car. Comme il n’est pas très tard et bien, vous n’allez pas me croire, on est retourné à Cliousclat pour visiter la fabrique finalement. Il faut dire que c’était sur la route du retour de toutes façons… Cette fois, c’est ouvert et je serai éblouie par les créations des potiers du coin qui façonne toutes leurs poteries au tour et les cuisent dans des vieux fours traditionnellement. Et c’est vraiment superbe ! J’ai adoré ! Ma puce a voulu nous faire un petit cadeau et nous sommes repartis mon homme et moi avec un petit souvenir. Les ateliers ne se visitent pas le week-end mais en semaine on peut les voir travailler. Par contre, ils font une petite animation de printemps avec des pépiniéristes du 4 au 19 avril et là on pourra visiter même le week-end, si cela vous tente….

Nous repèrerons aussi un restaurant qui a l’air des plus sympathiques et on reviendra surement à l’occasion d’un évènement à fêter…Après un petit café-thé de retour au camping-car, nous reprendrons le chemin de la maison mais il est évident que nous aurons complétement déconnecté lors de ce premier week-end-sortie du printemps !

Faites moi part de vos impressions