Peisey-Nancroix et Beaufort

Classé dans : France | 1

Après avoir vendu notre ancien camping-car (de ce fait, nous ne sommes pas ressortis depuis l’été), nous recevons enfin le nouveau et nous essayons de nous persuader que nous ne rêvons pas…Il a tout pour lui, nous sommes ravis et enfin comblés dans toutes nos exigences. Le premier choix est rarement le bon surtout lorsque l’on se lance pour la première fois dans l’achat d’un camping-car. On découvre à l’usage tous les petits détails : ceux qui comptent et ceux qui nous compliquent la vie. Au deuxième choix, la réflexion est aboutie et on a moins de chance de se tromper. il faut dire que de toutes façons, il est très difficile de satisfaire toutes nos exigences dans un seul véhicule : il y aura toujours une bricole qui n’est pas conforme mais avec laquelle on fera.
Bref, champagne!! Nous inaugurons notre nouvelle ” boite à bonheur”. Nous avons choisi la montagne pour profiter de ces premiers beaux jours et parce que là, on est sûrs de monter sans trop de difficultés. Destination : Le petit village de Peisey-Nancroix. Le voyage est plus confortable et moins fatigant et nous arrivons frais et dispos pour quatre jours d’évasion. Ah le paysage! une vraie carte postale!

P1000862bis

Nous nous dirigeons au camping des lanchettes pour le début de notre séjour.Nous tombons sur le week-end de fermeture mais le gérant, particulièrement charmant, nous laisse nous installer. Nous sommes comme seuls au monde…Le village que nous avons traversé a gardé son charme pastoral, le sommet des montagnes environnantes est encore enneigé et on constate que la nature se réveille juste après la fonte des neiges, les petites cascades témoins récentes que la neige était encore là il y a peu.

Nous nous familiarisons avec le cc et partons faire une petite promenade. La fraicheur du soir tombe rapidement nous rappelant que nous sommes quand même à 1460 m d’altitude.



Ah quelle nuit! C’est une des qualités de nos escapades : habitant en ville, nous apprécions au plus haut point les nuits tranquilles et silencieuses, perdus dans la nature…Nous sortons admirer le lever de soleil sur les sommets et récupérons le pain frais déposé prés du cc par notre gérant super sympa.


Après un petit-déjeuner reconstituant, je pars en vadrouille avec mon chien. Comme je suis enrhumée, je respire à plein poumons le bon air et cela va déjà mieux. Le coin est bucolique et Sisko apprécie : il s’ébat en toute liberté . Je rejoins le reste de notre petite famille et nous repartons tous ensemble en vélo cette fois. c’est vivifiant et cela nous met en appétit.

Nous déjeunons dehors et paressons le début d’après-midi avant de se faire une petite balade (je n’appelle pas cela une randonnée car nous sommes novices et restons dans des trajets simples pour commencer), armés de l’appareil photo et du goûter. Nous ferons une petite pause prés d’une cascade où le chien s’amusera à son éternel jeu des petits cailloux.

La journée s’écoule paisiblement et il est temps de se coucher…

Le lendemain est un peu frisquet car nous ne sommes pas encore familiarisé avec le chauffage et on l’avait réglé trop bas. Après les préparatifs d’usage, nous continuons sur Bourg-st-Maurice puis la route touristique qui rejoindra le village de Beaufort. Bourg-st-Maurice est assez quelconque et nous repartons. Nous attaquons un circuit par la combe qui va se révéler grandiose. La route n’est pas très large mais il n’y a presque personne. Les lacets de montagne s’enchainent sans souci avec le nouveau moteur, et chaque virage nous réserve une nouvelle surprise.

La nature se réveille de son long hiver et fête le printemps. Les crocus fleurissent sur les coteaux, les cascades dégringolent et le soleil fait fondre les derniers vestiges de neige encore présents.

La température baisse et nous sommes maintenant à 1968 m.
Le paysage est parfois lunaire, on sent que la neige écrasait encore toute l’herbe et les arbustes il n’y a pas si longtemps.


D’ici cet été, cela devrait encore changer. La montage a décidément bien des visages. Nous finissons la route sur un lac artificiel surplombé d’une jolie chapelle.



Nous débouchons enfin sur Beaufort.


Quel beau village! Un vrai régal. Nous trouverons à nous garer sur la place centrale du village et irons visiter la fromagerie.

On dégustera un beaufort (le fromage) avec grand plaisir, huumm! Comme nous sommes hors saison il y a peu de monde et nous décidons de rester dormir là où nous sommes car l’aire de services qui nous est réservée n’est pas très chouette au bord de la route.
La nuit ne sera que relativement calme car un groupe de jeunes viendra faire le “foin” autour des cc vers 4 h du matin. Rien de bien méchant, mais cela est toujours désagréable. Peut être aurions nous du dormir sur l’aire à coté de la caserne des pompiers..Nous repartons sur Albertville et on dégote une petite aire de pique-nique au bord d’un plan d’eau et nous finirons tranquillement l’après-midi avant de rentrer. Le temps commence à se gâter mais nous aurons eu de la chance côté météo. Nous sommes impatients de repartir vers de nouvelles aventures maintenant que nous avons “adoptés” notre nouveau camping-car.

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

One Commentaire

  1. Bonjour,
    Très joli blog, agréable à parcourir. Bravo. Et en ce qui concerne ma Savoie, merci de l’aimer comme ça. Je me suis permis de mettre un lien vers ce blog sur notre forum.

Faites moi part de vos impressions