Noël à Valloire

Classé dans : France | 3

Vous êtes prets ? Vous avez vos bagages ? Alors allez-y, montez, je vous emmène avec nous!


Après un voyage sans encombre, nous descendons la route qui nous conduit au village niché au fond de la vallée sous un soleil radieux. Les montagnes sont splendides et les chalets accrochés au flanc de la montagne donnent du cachet à ce charmant village.Nous allons directement au caravaneige car nous pensons que c’est indispensable pour un premier séjour à la montagne avec le camping-car. il se situe juste à la sortie du village, le long d’une petite rivière, la Valloirette, à dix minutes à pied du centre ville.

L’installation ne pose aucun problème, le bureau est fermé mais il y a un petit mot pour nous avec le numéro de l’emplacement, on voit que l’on nous attend…Un petit tour aux sanitaires nous conforte dans notre idée que le caravaneige est ce qu’il faut en hiver. ils sont bien chauffés, très propres et très pratiques.

Je vous propose quelques vues de ce joli village pour apprécier le cadre de ce Noël Blanc.

 

Il est mis en place un petit train qui fait office de navette sillonnant tout le village. N’hésitez pas à l’utiliser, il dépanne bien lorsque l’on veut faire un aller-retour et surtout pour un premier tour du village pour se repérer après évidemment le traditionnel passage à l’office du tourisme. Nous partons donc pour une premier découverte des lieux. Il y a un petit marché de Noël mais vraiment petit et peu intéressant mais la sculpture de glace est très réussie !

La vue de ces montagnes dès que l’on lève le nez, les chalets environnants d’un blond chaud sous le soleil, la neige au son feutré donnent une ambiance hivernale des plus sympathiques. J’aime ! Nous profiterons au maximum du soleil largement présent à la station. C’est important à noter car, à cette époque de l’année et pour ceux qui aiment skier, l’ensoleillement d’une station fait partie des points à ne pas négliger. Ce soir, c’est le réveillon et nous sommes au coeur du village pour chanter des chants de Noël avec les animateurs, admirer les illuminations, assister à la descente aux flambeaux du personnel de la station

et voir descendre le Père Noël (dit l’alpiniste) du clocher de la magnifique église baroque de Valloire.

Je vous invite à la visiter : elle est superbe ! je n’en avais pas encore vu d’aussi riche en couleur. Nous rentrerons au camping-car affamés et prêts à déguster notre diner de Noël préparé par mes soins à l’avance puis congelés de façon à n’avoir qu’à réchauffer.

Au menu :

terrine de foie gras maison (je me suis lancée cette année à cuire mon foie gras),

cailles farcies aux foies de volaille sauce aux morilles et sa purée

fromages de Savoie (achetés à la boutique du village: un vrai délice nous y retournerons plusieurs fois pour gouter les différents produits : les fromages sont divins, les yaourts exquis, le beurre humm bref une adresse à ne pas manquer :” la boutique de la petite ferme du col”)

tiramisu aux pommes et spéculoos (verrines maison également)

Repus et heureux, nous laissons couler le temps jusqu’au moment de se coucher…JOYEUX NOEL !

Le lendemain ,jour de Noël, j’avais envie d’être dans la nature à me balader dans la neige alors nous avons chaussé les raquettes et sommes montés par le téléphérique (un peu cher quand même : 6 euros/pers pour l’aller retour piétons).

Alors il faut dire que nous ne sommes pas skieurs ( à part un peu de fond de temps en temps) et aimons la montagne pour son ambiance et les balades en raquettes alors les tarifs des stations, les forfaits…connais pas. De plus c’est la première fois que nous allons en station pour quelques jours car nous ne sommes pas “sports d’hiver”. Alors les tarifs habituels ne me sont pas familiers, je vous laisse en juger…Malheureusement aujourd’hui le temps ne se dégage pas, pas de chance, nous aurons même quelques flocons. Le brouillard gêne un peu le panorama mais il se lèvera un peu au bout d’un moment et nous apprécierons…

Nous nous arreterons pour visiter les igloos en construction.

C’est impressionnant comme c’est silencieux et chaud à l’intérieur. Nous en profiterons pour déguster notre chocolat chaud que nous avions emporté. La balade sera agréable mais nous regretterons d’avoir choisi ce jour-ci car ce fut le seul où nous eûmes mauvais temps. Redescente à la station, quelques vues de Valloire depuis le téléphérique…

Repas de Noël, puis balade dans le village,

repérage du restaurant pour demain (petite fondue en perspective), un peu de shopping et le soir tombant vite nous rentrons nous réchauffer dans le cc car les températures ont commencé à chuter.

Une nuit à – 13 °C bien au chaud dans le camping-car, j’ouvre les volets et me réjouis de la vue du soleil amorçant son ascension. Chouette, du beau temps ! par contre, il fait bien froid mais j’adore cela : un froid sec, un grand soleil. Notre conduite eaux usées à geler malgré le fait que nous l’ayons laissé ouverte avec un seau dessous (pour nous un jerrican à grande ouverture) comme c’est préconisé. Mais bon, pas de panique nous versons un peu de gros sel pour aider à dégeler et nous servons de la bassine dans l’évier pour réceptionner l’eau utilisée et la verser ensuite dans notre jerrican. Par contre, bien isolé, notre canalisation eaux propres restera sans problème en fonction. Nous avons prévu de “faire le marché” qui a lieu le vendredi à Valloire. Nous fûmes déçus, il est vraiment petit et composé de très peu d’artisans. Nous acheterons quelques délicieux saucissons mais ferons le plein d’autres spécialités savoyardes dans le village.
le début d’après-midi sera consacré au ravitaillement en gaz. Notre bouteille n’était pas pleine et nous n’avons qu’une 13 kg et une petite alors on s’est servi du petit train pour faire le voyage jusqu’au petit supermarché (huit à huit) qui vend du gaz. Cela nous a évité de se le faire livrer (c’est commode mais cher 5 € la livraison) et c’est fait super facilement. Bon à savoir…

Nous finirons l’aprés-midi (plutot court car la nuit tombe vite avant 17 H) par une petite balade dans les environs. Il y a une petite forêt communale juste derrière le camping. Ma fille s’est amusée dans la neige…

Le soir, nous nous rendrons au restaurant (lla maison d’Angeline) déguster une fondue succulente. Le décor est sympa, l’accueil aussi mais le dessert nous a un peu déçus quand aux tarifs sensiblement les mêmes qu’ailleurs.

Après pas mal d’hésitation et de tâtonnements, nous décidons de partir découvrir Pralognan-la-vanoise dont j’ai entendu parler et qui n’est pas très loin pour finir le week-end. C’est un autre style de montagne plus haute, plus encaissée d’après ce que m’a dit le gardien du camping. Nous voila parti de nouveau sous le soleil, quelle chance ! Au revoir Valloire où nous aurons passé un merveilleux Noël!

Nous sillonnons la route qui nous mène à Pralognan qui se trouve en fait en bout de route. Nous croisons les panneaux des grandes stations (Méribel, Courchevel..) et un accident où le pauvre conducteur s’est retrouvé la tête en bas apparemment sans trop de bobos. Le soleil nous suit et les chalets tapis sur les flancs des montagnes sous la neige nous ravissent. Mais arrivés à Pralognan, quelle déception ! Pas de soleil, un froid de canard et peu de charme à cette station. Le boulanger nous renseigne en nous indiquant qu’ils ont peu de soleil dans la journée environ 1 à 2 heures. Ouille! nous ne voulons pas nous décourager et décidons de faire le tour de la station avant de se fixer. La route n’est même pas dégager, une vraie patinoire ! J’ai une peur bleue de renverser les piétons si l’on glissait. Nous ressortons de la station décontenancés. Je pensais que ce serait un joli coin mais bof… Bon je ne me décourage pas, nous reviendrons en été pour en avoir le coeur net. Et je reste ouverte aux commentaires et aux appréciations de ceux d’entre vous qui la connaisse sous un meilleur jour.

Finalement, nous rebrousserons chemin pour nous arrêter à Bozel un petit village que nous avons traversé et que j’avais trouvé agréable avec beaucoup de chalets bois.

Nous nous garerons face au lac gelé au bord du stade en contrebas de la route. Nous observons des skieurs de fond qui traverse le stade et longent le lac. Des voisins camping-caristes chaussent même leurs skis devant la barrière et s’engagent tranquillement sur le site. Oh, oh, j’ai envie d’en faire et de le faire découvrir à ma fille, alors nous voila partis pour louer du matériel dans le village. Nous trouvons une boutique sympa et nous voila partis ! Le soleil resplendit et nous initions notre puce au ski. La balade sera revigorante. Nous rentrerons ensuite au chaud dans le cc pour se regarder un petit film en famille avant de diner. La nuit sera tranquille mais perturbée par un chien jappeur qui apparemment avait perdu son maitre.

Voila le récit de notre première expérience à la neige en camping-car. Bilan : A refaire absolument. Nous n’avons pas eu de problème de froid mais le volet “soplair” à mettre sur le pare-brise dans lequel nous avions investi (acheté d’occasion) s’est révélé indispensable et notre camping-car est très bien isolé. Pour l’eau, je vous en ai parlé plus haut , étant en caravaneige cela ne nous a pas posé de problème car nous nous douchions aux sanitaires. Les batteries ont tenu sans problème puisque nous étions sur le 220 V ainsi que le frigo qui a très bien marché. La prochaine fois, nous prévoierons un petit chauffage d’appoint pour économiser sur le gaz et peut être un rideau pour isoler la cabine de la cellule. Pour le reste, que du bonheur!!

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

3 Commentaires

  1. Véro (copinette)

    J’adore Valloire, tu le sais
    mais je n’y suis jamais allée en hiver aussi tes photos me ravissent !
    Quant à Pralognan, il faut absolument y retourner en été, c’est magnifique ! (là ,non plus, je ne connais pas en hiver !!!)et comme tu le dis l’ensoleillement est primordial dans une station …surtout en hiver !

  2. je decovre à nouveau votreste (ordi hs ) j’ai perdu des adresses..do Valoireest une station splendide ,il vient d’y avoir le concour de glace à voir absolument debut fevrier informez vous.. pour l’an prochain.Pralognan nous n ‘avons pas aimé en demie saison stationnement contre le cimetière et froid mon mari dira pas mal car il a trouvé une via ferrata à faire.. par contre on peut aller assez loin vers l’entrée duparc c de la vanoise sans trop de souci de stationnement ,,sauf le respect des lieux .. normal!!
    pour eviter que votre eau de vidange gèle mettre un peu d’alccol à bruler dans votre tuyauterie…
    d’aurelieu a decouvrir en Maurienne..avec du baroque Lanslebourg BRAMANS Bessans etc etc

  3. Merci, merci
    Merci de nous ravir si souvent avec vos superbes images et sublimes voyages!! A très bientôt, Laure et Jean-Philippe, lesmadines@hotmail.fr

Faites moi part de vos impressions