les passerelles himalayennes et le jardin des fontaines pétrifiantes

Classé dans : France | 6

Le vendredi soir, la magie opère, c’est comme si on débranchait une prise et que l’on passait en mode voyage…Un week-end de trois jours s’annonce et on va chercher le camping-car pour le charger et prendre la route dès demain matin. On oublie le rythme effréné des semaines, le boulot, les soucis..bref on débranche !
Destination….ailleurs ! Enfin non, ça s’appelle cette fois les passerelles himalayennes. Non, nous ne passerons aucune frontière, ne grimperons pas à plusieurs milliers de mètres d’altitude. Elles se trouvent au sud de Grenoble, aux alentours du lac de Monteynard.


Une aire camping-car, située à Treffort, nous accueille juste au bord du lac pour 8,50 € la nuitée. Bon c’est un peu cher mais le cadre les vaut et cela simplifie grandement la randonnée aux passerelles.


Après renseignements, s’offrent à nous plusieurs possibilités. Vu qu’il existe deux passerelles, cela nécessite une randonnée de 14 kms autour du lac pour les traverser avec un transfert en bateau sur l’autre rive.


Sinon, pour faire l’aller-retour à chacune d’elles, il faut faire le tour de la montagne pour rejoindre la 2e et effectuer ainsi plus de 40 kms en cc. Bref, nous choisirons de n’en faire qu’une seule cette fois-ci car nous ne sommes pas de bons marcheurs et ne voulons pas présumer de nos forces. Depuis l’aire, la passerelle de l’Ebron se trouve à 4,5 kms, cela devrait se faire sans trop de difficulté (9 kms aller-retour). Nous profitons du samedi après-midi pour découvrir le site et admirer les prouesses des kitesurfs et planches à voile en grand nombre sur le lac avec un vent parfait pour ce type de sport.



Quel plaisir de se reposer au grand air, avec une vue superbe et aucune programme chargé à remplir !! La soirée et la nuit seront douces et calmes à souhait.


Le lendemain,


(j’adore la lumière des petits matins…)
comme nous ne sommes pas pressés, nous prenons le temps de nous préparer et c’est armés de notre pique-nique et de notre appareil photo que nous entamons la première montée juste à la sortie du parking. Elle est un peu rude pour nos mollets à froid mais une fois passée le reste du chemin est quasiment à plat. Là commence l’enchantement. Je sais je suis un peu grandiloquente mais pour moi qui ne voit au quotidien que du béton et de la grisaille, admirer ce lac avec les montagnes aux sommets encore enneigés en fond,


ces fleurs des champs multicolores,


ce soleil lumineux et ce calme troublé seulement par les chants des grillons ou des oiseaux présents sur notre parcours, c’est une véritable cure de jouvence !! La randonnée est un pur bonheur et je me ressource.



Nous arrivons enfin à la passerelle après 1 h 15 de marche sans difficulté. Bon on a pris notre temps, on a savouré la balade, on a pris des photos…sûrement que des bons marcheurs le feraient plus rapidement mais on l’a fait à notre rythme. Nous sommes face à la passerelle et découvrons l’à-pic vertigineux au dessus du lac et nous engageons sans trop d’appréhension.



Elle bouge un peu, tangue aussi un peu mais rien de bien terrible. Nous croisons des candidats au vertige, bravant leur peur, accrochés au câble, le regard droit devant et fiers de leur exploit.


C’est une sensation très excitante et vraiment géniale que de se retrouver ainsi au-dessus du vide mais en toute sécurité. Une fois de l’autre côté nous montons un peu le chemin pour prendre un peu de recul et redescendons pour une nouvelle traversée en sens inverse.


Nous chercherons un petit coin pour pique-niquer à l’ombre car le soleil tape bien fort. Après ce petit réconfort, nous flânerons encore un peu autour de la passerelle


et reprendrons le chemin du retour.



 

Nous arriverons au camping-car, ravis de notre excursion et profiterons d’un repos bien mérité dans nos chaises longues, face au lac.


La soirée nous apportera quelques gouttes et un splendide arc-en-ciel que nous mitraillerons…





Une nouvelle journée se profile. Nous voulons occuper notre “liberté” avec une visite des cuves de Sassenage qui se trouvent sur notre route de retour mais après renseignement c’est fermé ! zut! On choisit donc de faire un petit détour un peu plus conséquent pour nous rendre au jardin des fontaines pétrifiantes. Après avoir fait la visite du musée vivant des plantes aquatiques de st didier sur chalaronne lors de notre week-end en Bresse, nous avions été si agréablement surpris par ce type de site que l’on s’est dit que peut être celui-ci vaudrait aussi le coup! Croyez-moi ce fut le cas! J’ai adoré cet endroit. Ces curiosités naturelles ont été si bien mises en valeur dans un parcours fait de fraicheur,


de gaieté, de surprise et même d’une touche d’humour que la visite est un vrai plaisir.

(un sentier sensitif à faire pieds nus !)


(je les préfère à cette utilisation !)


(nous avons rencontré dame nature !)



Nous l’avons d’autant plus appréciée qu’il commençait à faire très chaud ce lundi de pentecôte ! Alors que sont des fontaines pétrifiantes ? C’est un phénomène géologique dû au fait que les sources particulièrement calcaires de la région ont donné naissance à une carapace de tuf (pierre calcaire). Les fougères et les mousses qui la colonisent sont pétrifiées lentement, formant alors la structure de cette pierre légère et poreuse. Dans ce jardin, ce phénomène a été singulièrement valorisé.

Je vous laisse admirer des vues de ce petit paradis…




 

 

une rencontre au détour d’un bassin :

 


Des objets sont placés sous l’écoulement de la source afin qu’une couche de calcite se dépose progressivement et les fassent briller comme des joyaux


L’effet est surprenant : on peut le voir dans la boutique à la sortie.

Le temps passe et nous ramène à la réalité: ce merveilleux week-end touche à sa fin et il nous faut rentrer au bercail. Mais se profile à l’horizon (la liste est longue et il y a toujours un nouvel endroit qui nous attend…) la réalisation d’un de mes rêves, un instant et une rencontre uniques…mais chut…je vous raconterai comme d’habitude…

6 Commentaires

  1. martine39

    bravo
    bravo et merci pour cette belle balade que j’envisage vraiment de faire bien que la passerelle me fasse peur car j’ai le vertige mais je crois que je vais me lancer un défit. Merci amicalement Martine

  2. Superbe promenade.
    J’aimerai bien tenter ta passerelle.
    Quand aux fontaines pétrifiantes, j’avais visité (il y a longtemps) celles de Saint Nectaire, mais elles ne sont pas en pleine nature comme celles-ci !

  3. c’est superbe ! tes photos magnifiques ! grâce à toi je crois que je vais encore découvrir un site merveilleux !

  4. pimousse190408

    renseignements
    super, cela nous donne envie d’aller y faire un petit tour…..
    en camping-car bien-sur, le stationnement est il autorisé et pratique ?
    merci d’avance

  5. aire de camping
    pouvez vous me dire ou se trouve l’aire de camping à 8€ , je cherche sur internet mais je ne trouve pas, merci

  6. Week-End
    Et bien voilà un beau week-end en perspective, il n’y a plus qu’à suivre tes traces, merci pour cette excellente idée je la mets dans mes projets. Je ne suis pas très loin, si la météo pouvait se maintenir encore quelques semaines…..

Faites moi part de vos impressions