la Via Rhôna à Chanaz et le marais de Lavours

Classé dans : France | 10

Trois petits jours s’offrent à nous avec une promesse de beau temps ! Cela nous suffit pour sortir le camping-car et profiter de journées printannières ensoleillées. Nous avons envie de bon air et de paysages verdoyants ainsi que d’un peu d’exercice alors ce sera la Via Rhôna de Chanaz, charmant village que nous avons envie de revoir. J’ai repéré un stationnement adéquat à proximité du village et d’une borne de service du camping grâce à Park for night  mais, manque de chance, l’espace est réquisitionné pour les pilotes d’une course de côte. Zut ! Nous nous sommes donc rabattus sur le camping à proximité. Les tarifs sont raisonnables et l’endroit confortable et calme.

Nous prenons le petit sentier fléché pour se rendre au village et passons devant les chalets sur pilotis récemment construits qui, je trouve, s’intègrent bien dans le paysage.

Les atouts de ce petit village sont toujours présents : maisons anciennes,balade le long du canal, petits bateaux, et artisans désireux de partager leur passion.

Nous apprécierons plus particulièrement deux rencontres fort instructives. Tout d’abord dans la brûlerie de café. Nous n’avons jamais eu l’occasion de rentrer dans ce genre de boutique. Le café encore vert est torréfié sous nos yeux et surtout notre nez qui se délecte des senteurs de ces grains soumis à la chaleur et dégageant des arômes envoutants. Je n’aime pas le café et n’en boit jamais, étant une adepte du thé, mais je peux vous dire que ces odeurs m’ont enchantée. Qu’est ce que ça sent bon !! L’artisan, à l’oeuvre, nous explique qu’il crée ses mélanges, contrôle grâce à sa nouvelle machine la torréfaction afin de tirer le meilleur de ses cafés.

Il propose diverses provenances et différents crus.

Une petite dégustation est possible et mon mari ne s’en privera pas ! Agréable moment ! Puis nous poursuivons notre balade pour flâner dans les ruelles, s’arrêter au four banal et se diriger vers une autre découverte. Le moulin que nous avions vu fermé lors de notre première visite en 2008 a repris vie

et c’est un artisan animé d’une passion authentique qui nous fera passer un merveilleux instant tant sa verve et son humour nous séduiront. Il se consacre à l’huile de noix et de noisette et utilise encore les anciennes méthodes et les machines de l’époque pour extraire le précieux liquide. L’eau donne sa puissance au moulin, aidée malgré tout par la fée électricité. Il nous emporte dans un univers où le temps n’a pas de prise et où les gestes ancestraux perdurent. Le terroir est présent : les saveurs sont préservées, les odeurs authentiques et la passion se transmet. Les noisettes sont broyées par la meule de pierre inusable, puis chauffées au bain-marie avant que cette pâte soit pressée pour en tirer l’huile si gouteuse.

Nous tremperons nos doigts dans l’huile tiède tout juste sortie du pressoir, dans la confiture de noisette qui ravira nos papilles et dans la farine issue des amandons de noisette. Encore une belle rencontre et un moment sympathique !

De retour au camping-car, nous savourons la fin d’après-midi en préparant notre balade sur la Via Rhôna pour demain matin. Soirée et nuit calmes et agréables, bercés par les chants et pépiements des oiseaux qui sont en nombre considérable autour de nous.

Les vélos fin prêts, le sac à dos en place, nous nous lançons sur notre parcours. Nous avons déja exploré une partie de cette Via rhôna lors d’une précédente sortie et cette fois nous nous consacrons au tronçon qui relie Chanaz à Belley, en longeant, bien sûr, le Rhône. Le ruban goudronné de cette voie cyclable passe derrière le camping et nous offrent des paysages changeants et verdoyants avec les montagnes en fond. Nous suivons les caprices du fleuve dans une nature préservée sur un parcours très bien aménagé. Le soleil joue un peu avec les nuages mais sa présence nous réchauffe, malgré la menace à un moment de quelques gouttes. Les oiseaux, toujours présents en grand nombre, ajoutent une musique douce à nos oreilles. Nous traversons un tunnel, dénichons une épave de bateau, regardons passer un kayakiste, faisons une pause sur un ponton, admirons le paysage et les fleurs aux couleurs vives, donnons à manger à deux petites chèvres…Le trajet s’émaille de petits instants que nous apprécions particulièrement.

De retour à notre campement, les fesses et les mollets endoloris 😉 , nous sommes malgré tout heureux de ce parcours. Après un déjeuner reconstituant, nous changeons de lieu pour nous rendre sur notre prochaine étape : le marais de Lavours. Et comme de Chanaz à Lavours, il n’y a qu’un saut…de grenouille, nous choisissons d’en déguster quelques cuisses au restaurant que nous avons croiser sur notre chemin pour notre soirée. En attendant nous nous installons sur le parking du marais de Lavours près du hameau d’Aigot après Ceyzérieu.

Le lieu, à notre surprise, est très fréquenté mais nous serons totalement au calme la nuit. Lecture pour moi, Grand prix automobile pour mon homme, petite découverte rapide du coin

et l’après-midi a filé. Le restaurant choisi pour déguster nos grenouilles se révèlera excellent !

Après une nuit très calme, à part l’âne du coin qui s’exprimait de temps en temps, ce matin est radieux et nous nous préparons à faire le petit circuit de la réserve naturelle. c’est un chemin de planches de bois qui traverse tout le marais et qui permet de le découvrir les pieds au sec. Il est également conçu de manière à permettre aux aveugles de le parcourir avec des pancartes en braille et des sécurités pour éviter qu’ils ne tombent.

chouette initiative ! Il fait très doux ce matin, la lumière est très belle, nous sommes seuls et nous savourons cet instant rien qu’à nous, en communion avec la nature.

Nous cherchons avec intérêt la présence d’animaux mais malgré notre discrétion, nous auront du mal à les dénicher. Il aurait fallu venir à l’aube mais je vous avoue que notre fatigue actuelle ne nous l’a pas permis…Nous sommes encore une fois ébahis par le chant des oiseaux qui ne faiblit pas. Quelle jolie musique ! Nous les apercevons dans les branches mais ils sont si rapides ! Nous verrons traverser un ragondin le nez à fleur de l’eau, et surprendrons des grenouilles

et un crapeau qui nous offriront un chant des plus original ( celles ci, nous ne les mangerons pas, les pauvres !!), et croiserons des highlands cows que j’adore,

vous le savez !

Il y a également des cabanes d’affut qui permettent de se camoufler pour observer les animaux, des pancartes pour expliquer la faune et la flore, et des rambardes pour se poser et s’accouder le temps d’une contemplation. Un très joli endroit que nous avons adoré ! Dans le hameau on peut aussi visiter la maison du marais qui propose des expositions et des informations complémentaires.

Sur le sentier, un vélo couché original attirera notre attention.

Un déjeuner pique nique viendra clore cette matinée. L’après-midi nous allons à pied jusqu’à la petite ferme à proximité pour une petite balade avant de reprendre la route buissonnière pour rentrer.

Nous voulons longer le lac du Bourget pour quelques jolis panoramas et une vue sur l’abbaye d’Hautecombe. La vue est splendide avec même quelques sommets enneigés.

Mais il est temps de rentrer, le coeur léger malgré tout, car nous savons que nous serons de nouveau sur les routes la semaine prochaine pour une petite escapade dans le Sud…

Les deux petites vidéos pour vous mettre dans l’ambiance :

 

 

 

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

10 Commentaires

  1. Bonjour
    Merci de partager vos belles sorties.
    Ça donne vraiment envie .

  2. Oh que je me suis régalée à vous suivre pendant ces trois jours ! Vous avez fait un petit périple vraiment magnifique. Nous connaissons un peu le coin notamment du coté de l’Abbaye de Hautecombe que nous avons visitée il y a quelques années. La visite du marais me rappelle un peu notre Scamandre camarguais avec ses chemins en planches. Belle balade. Merci pour le dépaysement. Bises.

  3. Plaisir toujours aussi grand de lire tes commentaires et admirer tes (vos) belles photos!
    A très vite !
    bisous

  4. Oh là là, vous avez passé trois jours au paradis, quel magnifique reportage !
    Les photos, toujours aussi époustouflantes et les vidéos en guise de conclusion, parfaites ! J’ai voulu le faire aussi au Tréport mais la qualité n’était pas au top, mon APN commence à faiblir.
    Je suis encore sous le charme, merci pour ce beau moment d’évasion.
    Bises, Martine

    • Ravie que cela t’ait plu ! Nous avons investi dans un petit camescope qui tient dans le creux de la main : c’est le secret des petites vidéos …

  5. bonjour Agnès,
    nous aussi apprécions énormément ce petit coin, pas très loin de la maison
    nous allons profiter de la quiétude des lieux avant l’invasion touristique des
    vacances. Bises

  6. Linda- Jacques DOMINGO

    Très joli reportage…comme d’habitude…Encore une idée pour une prochaine sortie.

    nous rentrons juste de Coucouron en Ardèche ou on s’est “pelé”.jusqu’à moins 5 dans la nuit!!!

    Bises et merci…Lindi et Jacques

  7. Nous rentrons d’une escapade à travers la Vendée et l’Aquitaine , je découvre ton récit sur votre week-end comme on les aime : village , artisans locaux, balades à vélo, de magnifiques paysages , la nature tous les ingrédients pour être heureux !! merci pour ton magnifique reportage et à bientôt bises Martine C

Faites moi part de vos impressions