la Normandie

Classé dans : France | 0

Attention, les vacances, les vraies!!  3 semaines de périple à travers la France pour la traverser, puis la Normandie et un tout petit bout de la Bretagne. Nous ferons une halte dans la famille sur la route et finirons par arriver à Etretat après un voyage longuet. Ouf! Le petit camping municipal est parfait, à l’entrée de la ville, pas cher, juste ce qu’il nous faut. AAhh! Etretrat! J’en revais depuis longtemps.
On chevauche les vélos et on file au centre-ville, je trépigne d’impatience. Passage obligé à l’office du tourisme puis on déambule dans les petites rues de la ville retardant encore un peu l’arrivée à la plage et aux falaises..


 

Chaque fois que je voyais des images de ces lieux, je me disais :”un jour, j’irai” et bien voila j’y suis! Les maisons, les ruelles, la halle, la plage, les galets, les falaises, un vrai bonheur (on croirait un guide touristique!)!mais je l’avoue, j’adore cet endroit.

 

Un gros dodo et demain on se lancera à l’assaut des falaises.
J’en prends plein les yeux, waouh! La balade est féérique : le panorama n’est jamais le même d’une falaise ou d’une autre.

 

Sur celle d’amont est plantée une chapelle des marins dont les gargouilles sont des dauphins.


 

Je croiserai même un adorable bébé mouette arpentant les rochers à marée basse.

 

Nous quittons à regret ce lieu  pour aller sur le Havre où nous avons aussi de la famille. Une autre halte est prévu, joie en famille.
Par contre, je n’ai pas du tout aimé le Havre. Beurk!
Nous allons maintenant rentrés un peu dans les terres pour rejoindre Rouen. Au départ, ce n’était pas prévu mais on s’est rendu compte que l’on était à deux pas de la manifestation de la célèbre Armada : c’est le rassemblement des plus beaux voiliers du monde. Quelle surprise : on a failli louper ça! On trouve une aire de service gratuite avec navette et on s’installe pour la nuit.
Le lendemain, passage à l’OT (office du tourisme) et visite du vieux Rouen.


C’est une ville assez sympa. On fera une petite croisière  pour admirer sous un meilleur angle tous ces magnifiques bateaux. En voici quelques exemples :


On aura la chance de profiter de la seule éclaircie de la journée car il pleut. Mais ce sera la seule journée de pluie de toutes les vacances..
Demain ce sera Honfleur, encore un autre rêve qui se réalise…

Petit dèj’ et en route! On arrive à Honfleur après avoir traversé le parc de Brotonne. Le temps est couvert mais il ne pleut pas.

On s’installe au camping municipal car il n’est pas facile de se garer et comme ça on est tranquille pour la nuitée. On se met en marche pour explorer le centre-ville.(Désolée, pas de photos : perdues par le photographe, Grrr!)
Quel plaisir de flâner le long de ses vieux bassins! Cette ville me ravit, elle comble mes espèrances. Je découvre un petit magasin de mobilier style marin de toute beauté. Je  n’arrivais plus à en sortir. Tout était génial! On pousse ensuite jusqu’à la jetée. On profite d’un rayon de soleil bienvenu pour admirer le paysage. Mais la plage n’est pas très belle et la vue sur le Havre, je vous le redis, beurk! En retournant au camping, on s’arrete à un passage d’écluse des bateaux partant pour la pêche en mer. Très chouette! on restera un bon moment. On jette un oeil aussi sur le pont de Normandie que nous voyons très bien depuis Honfleur. Quelques courses car il faut bien se ravitailler et direction Deauville.

La traversée de Trouville est surprenante. C’est plus beau à nos yeux que Deauville… Plus d’authenticité, plus de charme..Les hôtels particuliers et les villas normandes sont magnifiques. Par contre, Deauville ne nous surprend pas. Très proutprout! on se fait quand même la promenade des planches qui est très colorée avec ses parasols bariolés. On déjeune dans le camping-car sur le port avant de prendre la route de Cabourg.

Petite pause de 3 jours à Cabourg. On se rend compte que c’est nécessaire si l’on veut éviter les vacances “marathon”. Cela fait du bien de pouvoir faire un shampoing, une lessive, des courses et se poser un peu. On a la chance d’avoir une place formidable au camping juste face à la mer. Je pense qu’on va être bien! On savoure les couchers de soleil, les galops matinaux des chevaux sur la plage, la cariole toute rigolote des éboueurs de la plage, le bruit du ressac…


 

Cette station balnéaire nous plait énormément. On en gardera un très bon souvenir.

Après s’être requinqués à Cabourg, on file sur les plages du débarquement. Nous avons rendez-vous avec l’Histoire.



Arromanches, Omaha beach…


Le temps vire au gris, logique : la visite est quelque peu triste, le temps se met au diapason. Nous partagerons ce moment avec notre fille afin qu’elle prenne bien conscience de tout ce que cela implique. Plus jamais ça! Le cimetière américain me touchera particulièrement : toutes ces croix, tous ces soldats disparus… cela donne une toute petite mais alors toute petite idée du désastre…



On finit le circuit à Ste mère l’église et on se rappelle du film ” la grande vadrouille”.


Nous tournerons ici pour l’instant la page un peu triste du circuit. Nous partons pour le Mont St Michel : un camping-cariste voisin nous a indiqué qu’il y a un grand parking au pied du  Mont où l’on peut passer la nuit. Chouette!


 

 

On arrive en fin d’après-midi et on apprécie le fait de voyager en cc car: à peine arrivés, on file dans le Mont où l’on déambule sans personne, vide, il est tout pour nous!



Nous dînerons dans le camping-car avec une vue splendide sur le Mont illuminé! Wahouou!


Comme nous étions déjà venus Christian et moi, on décide de faire la visite autrement en passant par les remparts.


 

C’est insolite de découvrir le Mont de cette façon et cela nous plait bien. on rira bien au petit mini-golf que nous pratiquerons avec Sarah-Maeva avant de repartir pour Cherrueix, la capitale du char à voile.

Là encore c’est du domaine du rêve. Je ne sais pas pourquoi mais j’ai toujours eu envie d’essayer un char à voile. Filer sur la plage au gré du vent avec la mer à nos pieds, Quelle sensation! Eh bien, même pas peur! J’ai testé et j’ai adoré!


 

Le petit camping municipal est très accueillant et nous permet de passer une bonne nuit et de vidanger le camping-car. On reprend le cours de notre circuit pour Cancale.

Visite du petit port de Cancale : ravissant! j’adore! Le port avec ses bisquines(petit bateau de pêche plat), ses parcs à huîtres,ses rochers au loin sur une mer émeraude…Voila que je reparle comme un guide tourisique!


Nous nous rapprocherons du petit marché de dégustation installé par les ostréiculteurs du coin où l’on découvrira l’huître de Cancale. Ils vous les ouvrent, les présentent sur une assiette avec du citron, toutes fraîches ramassées dans les parcs juste derrière nous. Cela restera un souvenir inoubliable : assis sur le bout de la jetée, les jambes ballantes au dessus de la mer à déguster nos huîtres délicieuses…On se régalera également plus tard dans la journée de succulentes crêpes bretonnes avant d’entamer la promenade digestive le long du sentier des douaniers…wwahouou!Un de nos moments préférés de ces vacances!


 

Comme il est encore tôt, nous décidons d’aller tout de suite à la pointe du Groin.


 

C’est à un saut de puce. Là encore, décor de carte postale sous un soleil éclatant. Il y a un parking sur place bien pratique. Nous sommes maintenant en Bretagne, ma région préférée que malheureusement je ne visite pas assez souvent à mon gout car elle est loin de mon domicile.Je m’y sens toujours bien.

Arrivée à Saint Malo. On fera étape à Rothéneuf, une petite ville juste avant où il y a les rochers sculptés à voir. Le camping très accueillant a le coté pratique de disposer d’une navette qui nous dépose juste à l’entrée de St Malo intra-muros. Pas de soucis de stationnement! Les rochers sont très étonnants : c’est l’oeuvre de toute la vie d’un prêtre local.


 

Le lendemain, St Malo pour la journée. Quelle jolie ville! On parcourt les rues, on flâne, on fait du lèche-vitrine.

On essaie de se baigner mais l’eau est à 17 °C, brrrrr!!…On ira sur la corniche d’Alet en face de St Malo pour bénéficier d’un autre point de vue. On assistera au départ d’un gros ferry pour l’Angleterre, ça change des voiliers de l’Armada!


 

Le séjour tire sur sa fin. On finira à Erquy, un petit village bien sympathique, le marché est super, le feu d’artifice aussi.


 

Le camping nous fournira le confort nécessaire à nos derniers jours de repos.On fera une excursion d’une journée avec le cc au cap Fréhel. La côte de granit rose est unique et le phare trône fièrement. La lande est pleine de couleurs et d’odeurs.


 

On fera un petit tour au fort Lalatte qui a souvent servi de décor aux films de cap et d’épée.


 

C’est le départ… C’est dur…on a décidé de faire étape au château de Chambord,


magnifique, avant de rentrer définitivement au bercail..sniff! Mais quel beau périple!!

Faites moi part de vos impressions