Guide pratique de l’Ecosse

Classé dans : Europe | 6

Voici un pêle-mêle de toutes les infos que nous avons glanées ou enregistrées au cours de notre périple que je vais essayer de classer par thème :

– Papiers :

une simple carte d’identité suffit car nous sommes en Europe.

Pensez à demander votre carte de soins pour l’étranger auprès de votre caisse de Sécurité sociale. C’est très simple, on peut le faire d’une borne. Vous recevez instantanément une carte provisoire et une quinzaine de jours plus tard la définitive. Cela vous permettra de bénéficier de soins si cela s’avérait nécessaire (ce que je ne vous souhaite pas bien évidemment !).

Pour le chien : le royaume uni a enfin assoupli les démarches pour pénétrer avec nos compagnons sur leur territoire. Depuis le 1er janvier 2012, il suffit que le chien soit pucé, vacciné contre la rage au moins 20 jours avant le départ, qu’il possède un passeport européen et qu’il soit vermifugé et protégé contre les tiques avant de partir. Faites constater tout cela par votre vétérinaire. je vous invite à visiter le site de l’ambassade du Royaume-Uni où vous trouverez tous les détails de ces démarches : http://ukinfrance.fco.gov.uk/fr/news/faqs-about-uk/importations/animaux-importation

Renseignez vous auprès de votre assureur automobile pour savoir si vous êtes bien couvert à l’étranger. Pensez à prendre un constat, on ne sait jamais…

– Argent :

la monnaie est la livre sterling et le change n’est pas en notre faveur. Par contre, il est très intéressant de changer ses euros sur le ferry si vous avez choisi ce mode de traversée pour l’Angleterre. Il ne prenne pas de commission et propose un change au taux très compétitif : 1,21 € la livre. Durant notre séjour, nous n’avons jamais trouvé aussi intéressant : en moyenne, c’était plutôt 1,35 € dans les banques et bureaux de change.
Rapprochez vous également de votre banque pour connaitre les modalités d’utilisation de votre carte bleue à l’étranger et des frais qui vous seront imputés pour vos achats en carte bleue.
En Ecosse, il utilise la livre écossaise qui a cours dans tout le pays mais pas en Angleterre ! Pensez donc à vous débarrasser de vos livres écossaises avant de repasser la frontière anglaise. A savoir malgré tout que dans un camping frontalier où nous nous étions arrêté, il a accepté nos dernières livres écossaises oubliées dans une poche.
La vie est relativement chère et avec le change elle n’est vraiment pas bon marché ce qui ampute sérieusement le budget vacances !

Carburant :

le diesel est plus cher qu’en France en moyenne 1,40 £ le litre et sur un périple de ce genre c’est la plus grosse part du budget ! Nous n’aurons pas eu trop de mal à nous ravitailler sauf dans les Highlands et l’Ile de Skye où il faut prendre ses précautions et faire le complément de plein chaque fois que l’on peut. Il est comme en France moins cher dans les stations des supermarchés.

5400 kms parcourus pour un budget gasoil de 1160 euros et une consommation de 12 l/100 en moyenne (capucine oblige).

Nourriture :

Nous avons fait nos courses essentiellement dans les Morrison’s qui sont l’équivalement de nos grandes surfaces comme Carr. ou Auc. Nous avons trouvé légumes, fruits et viandes sans trop de difficultés. Par contre, le fromage et les laitages c’est une autre histoire…
Les rayons sont remplis de plats préparés, de chips, de sodas et autres cochonneries et il est parfois difficile de trouver son bonheur mais si on reste simple (après tout c’est les vacances!) on y arrive !
Ne cherchez pas de boulangerie, vous n’en trouverez quasiment pas. Ce que le bon pain nous a manqué !! on en trouve malgré tout dans les Supermarchés; les Morrison’s proposent des baguettes acceptables.
On peut également acheter des cigarettes pour ceux que cela concerne.
Autre précision : les Morrison’s sont ouverts le dimanche toute la journée.

– Santé :

Quelques pharmacies mais pas autant qu’en France. Cependant on trouve en libre service dans les Morrison’s (encore eux!) ce qu’il faut pour une pharmacie de base : anti-douleurs, anti-diarrhéique, pansements, anti-rhume. Au cas où vous n’auriez pas pensé à vous munir de votre propre pharmacie ce qui est plus prudent à mon avis mais je suis sûre que vous l’emmenez toujours avec vous !
Alors les fameux midges ! on s’était préparé à les affronter armés de notre lotion “skin so soft” d’Avon qui semble être la plus efficace. Nous l’avons vu dans toutes les boutiques qui vendaient des équipements de camping. Eh bien vous n’allez pas nous croire : on en a vu aucun !! Si, si je vous assure! Les seuls que l’on pense avoir vu et on en est pas sûrs étaient à la sortie du camping de Fort William. J’ai traversé une nuée de petits moucherons mais j’ai juste fermé les yeux et le nez et c’était fini ils ne m’ont pas piqué. Alors je ne peux pas vous en dire plus sauf que l’on est bien contents d’y avoir échapper !
On a aimé les toilettes publiques toujours d’une propreté irréprochable !! toujours nickel ! on devrait en prendre de la graine…

Chiens :

Si vous voyagez avec un compagnon à quatre pattes, aucun problème. Ils sont particulièrement bien accueillis. Par contre, ils doivent être bien tenus en laisse et leurs déjections ramassées à chaque fois. Nous y sommes habitués et cela n’a pas changé nos habitudes.Ils sont acceptés dans bon nombre de site et cela permet de les emmener souvent avec nous. J’ai vu des cliniques vétérinaires un peu partout mais heureusement pour nous, nous n’en avons pas eu besoin.

Circulation :

Ah la fameuse conduite à gauche ! Elle ne nous a pas posé de problème. Franchement on s’y fait très vite et les rond-points aussi ! Il suffit de suivre le sens de circulation car tout vous indique de tourner par la gauche dans le rond-point. Nous avons trouvé un peu plus difficile lorsqu’il faut tourner sur une route qui part à droite, bien prendre la voie de gauche sinon…Ce qui est surprenant au début c’est de voir arriver en face les voitures sur la voie de droite, cela donne l’impression qu’elles nous foncent dessus mais au bout de quelques kilomètres on y pense plus !
Attention les parkings sont tous payants, tous ! même ceux des supermarchés ! Si vous faites vos courses, vous pouvez le faire rembourser ou si vous visitez le site sur lequel vous stationnez. Renseignez-vous bien en lisant les parcmètres.
Les routes sont bien entretenues. Sur les autoroutes, les indications sont très claires, moins sur les petites routes où l’on a eu parfois du mal à savoir où tourner. Les petites routes d’Ecosse nous ont parfois donner quelques frayeurs car les automobilistes que nous croisons ne ralentissent absolument pas. J’avais lu beaucoup de bonnes choses sur les écossais au volant et bien je m’inscris en faux ! ils ne sont pas prudents, ne respectent pas les piètons (faites très attention lorsque vous traversez et ne marchez pas trop près du bord de la route, ils ne font pas d’écart pour éviter de vous raser !), bref ils foncent ! Heureusement nous n’avons pas d’incident à déplorer.
Nous avons bien aimé les routes à passing place car là par obligation ils roulents prudemment, s’arrêtent bien pour laisser passer et du coup ces routes sont très agréables à parcourir car vous êtes sûrs de ne pas y laisser un rétro ! Par contre, on n’a pas aimé les “cattle grid” : ce sont des grilles au sol qui empêchent le bétail d’aller sur la route mais quand on passe dessus on a presque les dents qui claquent et ça remue tout dans le camping-car !

Dodos :

Nous n’avons pas eu trop de mal à trouver des endroits pour dormir en Ecosse tout en respectant les “no overnignt parking”.
Nous avons trouvé sur les parkings de randonnée ou de différentes activités (clinique, centre de recherches…) au calme ou dans des petits villages. Par contre, on ne peut pas dormir sur les parkings des sites, des châteaux : ils ferment les grilles chaque soir et ne nous autorisent pas à rester. Nous avons eu quelques exceptions sur des parkings de visitor centre, ou sur celui de la Falkirk wheel.
Nous avons pratiqué également pas mal de camping pour des commodités de déplacement (grandes villes) ou de confort (shampoing, lessive). Il y en a un peu partout, sont en général de bonne qualité mais un peu plus cher qu’en France : en moyenne 20 £ pour trois personnes + un chien + l’électricité. Tous ont en commun un gazon de toute beauté, on dirait de la moquette épaisse, où l’on s’installe pour manger s’il ne pleut pas bien sur !


Météo :

Nous avions prévu coupe-vents, chaussures de randonnée, ponchos, pulls, pantalons longs, parapluies. Je confirme c’est nécessaire ! Cependant nous avons eu la chance d’avoir un temps plutôt clément dans l’ensemble avec seulement trois vraies journées de pluie sur 4 semaines. Le restant était surtout des journées nuageuses ou très nuageuses, de belles journées aussi émaillées de la fameuse douche écossaise. Il ne se passe rarement pas un jour sans une petite averse ou deux qui passent très vite mais qui obligent à sortir avec une protection contre la pluie.
La température a oscillé entre 16 et plus de 20°C les plus beaux jours. Nous qui craignons la chaleur, nous avons trouvé cela confortable. Pendant ce temps là, Il faisait plus de 36°C à Lyon !!

Visites :

Elles sont relativement chères et le pass que propose l’office du tourisme écossais est d’autant plus intéressant. Il s’appelle Historic Scotland Pass et vous pouvez l’acheter dès votre première visite sur un site faisant partie de cet organisme. Il existe deux organismes de sauvegarde du patrimoine en Ecosse : Historic Scotland et National Trust of Scotland. Ils ont chacun des sites bien différents à découvrir, à vous de choisir !
Nous avons acquis le nôtre lors de la visite d’un moulin restauré, le new abbey mill près de Sweetheart Abbey, auprès d’adorables dames qui nous ont rempli un formulaire tout à notre avantage : 86,50 £ pour 2 adultes et un enfant pour 4 semaines de vacances. Et nous en avons bien profité ! I Une fois dans votre poche, ce pass vous ouvre gratuitement les portes de tous les sites du guide qui l’accompagne ainsi q’une remise de 20 % sur les articles achetés dans leur boutique. Vous êtes également prioritaires au guichet où vous ne faites pas la queue.
Attention aux horaires de visites ! Les sites ferment assez tôt et il y a rarement des visites au delà de 17 H avec une dernière entrée parfois à 16 H. Renseignez vous bien !
Nous avons choisi le guide du routard d’Ecosse qui nous a été d’une grande utilité. Une grande masse d’infos tant au niveau intéret de visite, qu’hébergement ou restauration. Pour nous, un indispensable ! Il est venu compléter à merveille tout ce que j’avais collecté de mon côté sur internet lors de la préparation de notre voyage.

Téléphone et internet :

C’est la rubrique spéciale de mon mari :

Grand utilisateur d’I Phone, il s’est renseigné au mieux pour continuer de l’utiliser même à l’étranger. Pour cela, il a choisi d’acheter une simcard spéciale data qu’il a utilisé pour avoir un accès à internet durant tout le séjour sans que cela ne nous coute une fortune.
Il l’a trouvé chez prepaidsimcard.org et a choisi la formule 3 Go pour 39,99 €. Il a pu ainsi naviguer sur internet en passant par un opérateur anglais avec cette carte prépayée et ça a très bien marché. Il a eu du réseau presque partout.
Il existe d’autres formules: voix, voix+data ou data uniquement. Pour plus d’infos, allez voir le site !
Pour ceux que cela intéresse, voici les applications I Phone utilisées durant notre voyage et qui se sont révélées fort utiles :

MAPS  – Around Me – audioguida world explorer – weather pro (version premium) – welcome to scotland – icampsite

 

voila j’espère avoir été le plus complète possible. Je suis tout à fait disponible pour répondre à d’autres questions que vous pourriez vous poser. N’hésitez pas à me contacter.

 

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

6 Commentaires

  1. Bonjour Virginie,
    Votre message m’a beaucoup touchée et je vous en remercie. Je suis très
    heureuse d’avoir pu vous aider à préparer votre voyage en Ecosse que je
    vous souhaite inoubliable, tel que le nôtre.
    Merci encore de vos gentils compliments.
    cordialement,
    Agnès.

    Ce courrier électronique ne contient aucun virus ou logiciel malveillant parce que la protection avast! Antivirus est active.
    http://www.avast.com

  2. Cette intermède sera bien utile à ceux qui se préparent pour le voyage. Tu as eu une bien belle idée de donner toutes les indication hors récit.
    Encore toute mon admiration pour tes photos et commentaires et je suis ravie de partager votre bonheur un petit moment.
    Jacqueline

  3. Bravo pour votre site et merci pour toutes vos belles photos de l Écosse. nous partirons trois semaines dans ce pays en juillet 2014 en famille 4 enfants et mon mari. Bonne continuation pour vos futurs périples.

  4. Merci pour tous vos précieux conseils! Vous êtes un guide touristique pratique dont on ne se lasse pas de lire! J’adore pouvoir rêver en regardant vos MAGNIFIQUES photos (un grand bravo pour vos dernières photos à Annecy)!! Ca donne envie de voyager et faire le tour du monde!
    Quel partage! Vous semblez être des personnes très généreuses, ça fait plaisir! Nous partons mi-juin en Ecosse en camping car (loué pour la première fois! =O) avec nos deux petites chiennes (chiens chinois à crête). Vous m’avez énormément aidé à préparer mon départ, j’ai hâte d’y être!
    Je vous souhaite encore un millier d’aventures extraordinaires!

  5. Bonjour, bravo pour vos précieux conseils. Je vais profitez de vos connaissances…nous sommes 4 (2 ad. et 2 enf.) nous partons au mois de juillet en voiture. Est-il nécessaire de réserver les places de camping à l’avance? et avec un budget de 30 euro par emplacement, c’est réalisable?
    Merci.

  6. J’ai beaucoup apprécié toutes les informations et recommandations de votre site, qui est exhaustif et très précis.
    Vos conseils semblent très utiles pour préparer un voyage en Ecosse. Le diaporama donne envie de partir. Vos photos sont magnifiques. Celles de votre fille le sont également. Les points Gps et les noms des campings nous seront précieux. Nous appréhendions de partir avec une caravane, mais vous nous rassurez.
    Une question : peut-on se faire comprendre même si on parle très mal anglais ?
    Un grand merci pour ce site

Faites moi part de vos impressions