escapade à Avignon

Classé dans : France | 5

En ce week-end de pentecôte écourté car mon mari travaille, nous choisissons de nous rendre à Avignon afin de visiter le palais des papes. Nous sommes déja allés précédemment à Avignon mais nous n’avions jamais visité le palais. De plus, grâce aux bons tuyaux d’une copinaute (Merci beaucoup Jacqueline ! tes bons plans ont fait merveille), nous voulions jeter un oeil à Villeneuve lez Avignon juste en face.
Nous prenons donc la route Samedi matin et là commence le problème : je m’étais dit que nous n’aurions pas d’embouteillage le dimanche pour rentrer mais tout à mon enthousiasme de partir, je n’avais pas pensé que nous en aurions pour l’aller. Bref, un trajet bien plus long que prévu ! Arrivés enfin à Avignon, nous nous rendons au parking indiqué par Jacqueline. Il se trouve sur l’île Piot, est réservé aux camping-cars et se trouve à dix minutes à pied du centre ville. A savoir également qu’il existe une navette gratuite qui peut encore alléger le trajet. Sur le pont que nous traversons pour rejoindre la cité historique, nous ferons quelques clichés du célèbre pont de Bénezet.

Vue l’heure avancée, nous préférons déambuler dans les ruelles d’Avignon et se familiariser avec son ambiance. Ses splendides remparts nous accueillent et nous passons la porte d’entrée de la cité.

Mes premières impressions ne sont guère positives : beaucoup, beaucoup de monde, de bruit ! La ville nous offre ses charmes et elles en possèdent beaucoup mais nous devons les partager avec la foule ! Venant d’une grande ville, j’aspire au calme quand arrive le week-end mais il existe aussi des villes qui mérite le détour comme Avignon, Albi et tant d’autres. Pour les visiter, nous n’avons d’autres choix que de nous y rendre malgré tout. La visite se révèle tout de même agréable. De jolies places, des tours émergeant dont ne sait où, un mur végétal sur les halles, des murs peints, autant d’éléments qui nous ont bien plu.

Puis nous filons à notre étape France-passion, perdus au milieu de 25 hectares de vignes et là je trouve enfin le calme et la tranquilité auxquels j’aspire, bercés par le mistral qui se lève !
Sommeil réparateur et nous voila de nouveau sur notre petit parking bien pratique. Nous grimpons au palais des papes

et débutons la visite à l’aide d’un audioguide. Nous cheminerons dans cet immense édifice bâti à partir de 1335, en à peine vingt années. Le monument constitue le plus important palais gothique du monde, classé au patrimoine mondial de l’Unesco.
Il abritera plusieurs papes et sera un temps le siège de la chrétienté. Nous enchainons les différents salles qui le composent, appuyés par les commentaires de l’audioguide.

(cloitre)

La visite est plaisante mais l’on reste un peu sur sa faim. En effet, il reste très peu de vestiges de ses intérieurs et ce ne sont que de grandes salles vides, “habillées” de quelques vestiges sous cloches et de panneaux explicatifs. A noter une jolie vue sur Avignon depuis les terrasses.


(la cour d’honneur)

La majesté de ce monument réside essentiellement dans ses dimensions plus qu’impressionnantes et par son âge évidemment.
Nous partons déjeuner sur Villeneuve-lez-Avignon, au pied du centre historique. Il est très facile de se garer malgré une course de voitures de modélisme sur une partie du parking. Nous nous enfilons dans la première ruelle partant vers le sommet afin de rejoindre la forteresse St André.

C’est un village bien agréable à sillonner avec tout au long de l’ascension des points de vue sur Avignon juste en face.

Les tours jumelles de la forteresse sont impressionnantes et me rappelle quelque peu celle de l’entrée de la forteresse médiévale de Berzé le chatel dont je vous ai déja parlé.

Puis nous redescendons tranquillement et nous rendons à la tour Philippe le Bel. Là encore il faut se tordre le cou bien en arrière pour en voir le sommet : édifice très impressionnant de par sa hauteur et magnifique avec le ciel bien bleu qui nous aura accompagné ces deux jours.


(Avignon juste en face)

Nous ne monterons pas jusqu’en au haut car nous saturons un peu de devoir payer partout où nous allons. Il y a quelques années, lors de notre première visite à Avignon nous avions “dansé” sur le pont gratuitement. Son accès était libre. Mais maintenant tout est payant ! Je regrette un peu que l’accès à la culture ne soit pas permis au plus grand nombre…Le week-end se termine et nous devons reprendre la route cette fois sans les embouteillages comme prévu.

Ce sera notre dernière sortie avant les grandes vacances et surtout notre grand voyage qui nous conduira pendant quatre semaines sur les routes de France, d’Angleterre que nous ne ferons que traverser pour arriver enfin à la destination de cet été 2011 : L’Ecosse !! Un grand périple que je ne manquerai pas de vous faire partager….

5 Commentaires

  1. Bonjour Agnès Merci de nous faire décuvrir la Cité des Papes que je ne connais pas du moins en réel…
    Une merveilleuse balade en ta compagnie, qui, comme à l’accoutumée, me fait ressentir une grande envie de la faire…
    Bisous, bonne fin de lundi de Pentecôte.
    JC

  2. JACQUELINE

    Merci de me permettre de visiter le palais à l’intérieur, je ne suis jamais entrée et je suis surprise du “vide”. Toujours de belles photos qui m’invite à chaque fois à faire des progrès…
    Tu vas nous enchanter avec ton reportage lors de ton retour d’Ecosse.
    à bientôt bisous
    Jacqueline

  3. Vos photos sont splendides, vraiment.
    Nous avons traversé cette jolie ville trop rapidement il y a quelques années, faute de trouver un stationnement, je note donc le bon plan.
    Très bonnes vacances et à bientôt !
    Votre site est vraiment très chouette, bravo !

  4. Je”zieute” un peu plus ton blog qui est vraiment fabuleux ! Que de belles photos, que de beaux voyages. Je vois que tu pars en Ecosse cet été. Ce serait mon rêve, mais la conduite à gauche ennuie pas mal mon mari !!!
    Amitiés.

  5. Photos remarquables sur ce blog que j’ ai eu grand plaisir à feuilleter . Quel dommage de n’ avoir pu vous rendre en Ecosse, ce n’ est que partie remise…..ce fut notre premier voyage en C-C ( fourgon à l’ époque ) à travers l’ Europe que nous avons depuis parcouru dans tous les sens et au-delà . Il y a parfois des voyages qui se laisse désirer longtemps …..pour, qui sait ? mieux les apprécier …..encore félicitations pour vos reportages .

Faites moi part de vos impressions