“Danse avec la Loue” : pow wow à Ornans

Classé dans : France | 9

Je vous avais promis une rencontre et un instant unique, la réalisation d’un de mes rêves…alors suivez nous !
Samedi matin, je fais “fissa fissa !” pour préparer mes bagages car je trépigne d’impatience. Je suis déja très émue rien qu’à l’idée de la rencontre qui m’attend cet après-midi. Nous faisons la route sans encombre et parvenons enfin à notre destination : Ornans, joli petit village du Doubs traversé par la Loue (je me baignais dedans quand j’étais petite car elle passe également non loin de chez moi, enfin le chez moi de mon enfance!), avec des maisons surplombant la rivière pleines de charme un peu comme à Pont en Royans si vous connaissez.



 

Nous cherchons le fléchage pour le pow wow et arrivons sans trop de difficultés sur le site où nous attend un parking grand format dans un champ. Nous trouvons un endroit suffisamment plat pour nous héberger jusqu’à demain car nous pensons dormir sur place. Le site est juste à côté d’un camping mais si l’on peut éviter la nuitée, c’est tout aussi bien. Je pourrai ainsi ramener un souvenir de l’artisanat navajo. J’y tenais tellement ! Nous déjeunons et nous préparons pour la cérémonie qui a lieu à 14 H 30. Nous pénétrons dans l’enceinte et commençons à flaner le long des étals d’artisanat. Des stands d’articles liés aux amérindiens se succèdent et certains sont tenus par eux-mêmes proposant leurs créations et réalisations faites main. Une femme d’âge mur, le visage marqué par la vie et le soleil, nous propose son livre qu’elle dédicace. Plus loin, je ferai l’acquisition d’une paire de boucles d’oreilles d’une telle finesse que l’on ne peut qu’admirer le travail. Nous progressons pour arriver à l’enclos des chevaux. Comment imaginer des indiens sans leurs fidèles destriers !
Les tipis en arrière plan nous fournissent un cadre pour notre photo.



Des acrobaties équestres seront présentées durant le week-end ainsi que des conférences et des contes et légendes narrés par des algonquines. Puis nous atteignons le cercle où se trouve l’arène qui accueillera le pow wow. Cette arène est sacrée et il nous est demandé de ne pas la fouler. Ce que nous comprenons parfaitement et respectons. Le soleil tape déja bien fort et augure une après-midi particulièrement chaude. Je pense déja aux danseurs qui devront supporter leurs costumes qu’ils appellent des “régalias” sous cette chaleur. Nos yeux surprennent par moment un éclair de couleur, quelques plumes, des franges et l’on se dit que le spectacle ne devrait pas tarder. Le lieu est empreint d’une certaine sérénité et nous sentons le recueillement que les amérindiens tente d’éprouver afin de se préparer à leur cérémonie. Ils nous ont choisi pour témoigner, communier et  partager cet instant particulier avec nous et c’est un honneur de recevoir et partager avec eux ce précieux morceau de culture et de traditions pour lesquels ils se battent afin de les faire perdurer. Ils entrent enfin sur l’arène, les uns derrière les autres, et je ne peux vous décrire l’émotion qui me submerge.



ils sont magnifiques !! Quelle richesse de couleur dans leurs tenues chamarrées, quelle diversité!



 





leurs visages sont empreints de noblesse et de fierté.Ils arborent des coiffes de plumes d’aigle, symbole de la bravoure au combat, toutes plus belles les unes que les autres.


Sont présents parmi eux deux de nos anciens combattants à qui ils ont voulu faire honneur.


Viennent ensuite les drapeaux représentant les différentes nations présentes : américaines, canadiennes, indiennes. Celui représentant un indien vaincu sur le drapeau américain me touchera particulièrement : je le trouve poignant. Ils seront suivis par leurs “frères” aztèques, invités d’honneur de cette édition 2010.



 

Il faut préciser que ce pow wow a lieu seulement pour la seconde fois et qu’il est unique en Europe. 16 nations seront représentées cette année avec entre autres : des algonquins, des navajos, des cheyennes, des assiniboines, des pawnees,des crees et bien d’autres.
Les danses se succèderont entrecoupées d’explications par le maitre de cérémonie de leur culture et précisions et explications sur le déroulement de ce pow wow. Après la danse des hommes,





celles des femmes toute en retenue et en beauté. Elles réaliseront la danse papillon, leur châle figurant l’animal,


la danse de guérison avec leurs régalias où sont cousus des dizaines de petits grelots.


.



 

Une danseuse nous présentera son costume qu’elle a hérité de son arrière grand-mère.


Un danseur se produira avec des cerceaux qu’il a l’adresse de manier de façon à représenter un oiseau en vol ou notre planète.



 

Nous apprendrons que parallèlement à ce talent (beaucoup de champions seront présents) il est également un avocat et juriste reconnu dans la vie civile : Entre modernité et traditions ! Nous ne nous ennuierons pas une minute, Sarah est subjuguée et moi je suis aux anges. Le tambour, fabriqué spécialement pour l’occasion, rythmera les pas martelant la terre de ces danseurs intemporels et les chants qui l’accompagnent nous toucheront au plus profond.


Lorsqu’ils procèderont à la danse du grand cercle de la vie, danse intertribale, ils l’élargiront de façon à nous inviter nous aussi dans le cercle et nous pourrons danser tous ensemble au rythme du tambour…se donnant la main… tous frères ! Quelle émotion!


Mais toute chose ayant une fin, nos amis amérindiens clotureront leur pow wow en fin d’après-midi. Nous retournerons au camping-car le temps d’un peu de repos, de fraicheur et de nous restaurer avec en fond la musique du bluesman Butch, un indien avec beaucoup de talent qui nous offre un petit concert. Nous retournerons rapidement sur le site pour assister au spectacle du soir: “soleil aztèque”. Cette fois, ce sont les aztèques qui nous invitent à fêter le soleil et à assister à son coucher en leur compagnie.


Ils prépareront un autel avec un arrangement floral et de l’encens (l’odeur est enivrante et nous plait beaucoup). Je n’ai pas pris de photo de trop près par respect. Leurs danses sont particulièrement rapides et demandent un réelle forme physique. Ils partageront avec nous plusieurs traits de leur culture tout au long de la cérémonie.


Puis nous finirons par un “adieu” au soleil tous ensemble. Nous rentrerons nous coucher la tête et le coeur rempli d’images, d’émotions et de moments inoubliables!! Quels souvenirs!

Le lendemain matin, après une nuit calme et sereine, nous irons trouver à stationner en ville pour une petite visite.



 



(vous avez vu la petite enseigne ?)


Nous flânerons dans la rue principale,


découvrirons des surprises en jetant un petit oeil dans une cour intérieure,



 

et nos pas nous mènerons jusqu’à l’endroit appelé “miroir de la Loue” car comme son nom l’indique il permet un beau miroir de l’église, du village et des falaises d’Ornans.


La chaleur est ,une nouvelle fois, écrasante et nous changeons notre programme de visite (pousser jusqu’à Lods, plus beau village de France et source de la Loue)  pour un après-midi fraicheur au bord de la Loue, pique-nique et détente !Je photographierai les coquelicots environnants et le symbole parfait de la détente: la chaise longue.





Nous reviendrons , c’est sur, dans cette région qui a beaucoup de charme et de verdure à nous proposer. Il sera bientôt temps de reprendre la route après un week-end vraiment spécial. La prochaine sortie, eh bien, c’est les vacances !!

9 Commentaires

  1. Merci beaucoup de cette info ! nous espèrons bien être de nouveau parmi vous cette année pour un nouvel enchantement !

  2. Bonsoir, Ma Meilleure amie et Moi, avons assistés au Pow Wow 201o et 2013, à chaque fois, c’est un REEL BONHEUR! un weekend sous le signe de la chaleur humaine, convivialité et surtout spirituel, , magnifique BONHEUR, offert par les Peuples Amérindiens. Merci. De plus, il faut rajouter leDoubs est une magnifique région, il faut dire que Besançon est cité comme la ville la plus accueillant. Je ne suis pas de la Région, mais j’y ai résidée, plus exactement à Boussières. Si vous avez l’occasion d’aller visiter, allez y en 2015 et vous en profiterez pour aller voir CE MAGNIFIQUE FESTIVAL POW WOW.
    Nous attendons 2015 avec impatience pour y retourner.
    Merci pour les photos, elles sont magnifiques.
    Annick

  3. Magnifique reportage haut en couleurs !

  4. Un texte qui fait ressentir toutes les émotions, des photos magnifiques !! encore une fois Merci !!

  5. J’en suis baba !! qu’est ce que nous avons raté ! un peu moins de regrets si cela était pendant notre séjour “mariage” aux Stes Maries,des photos de magnifiques encore une fois, je suis admirative devant ton travail.Au plaisir de se rencontrer pour de vrai !!!

  6. Nous nous somme promis d’aller visiter ce superbe coin qu’est la Loue, merci de nous en donner un avant goût…
    Cette fête indienne a lieu tous les ans?
    Bon dimanche.
    Jean Claude

  7. Très bel article! et vos photos sont magnifiques! vous avez très bien retranscrit l’ambiance de ce festival unique en Europe!
    Une nouvelle édition de Danse avec la Loue aura lieu les 28, 29 et 30 juin 2013 avec comme invités d’honneur les Apaches. Pour plus d’informations n’hésitez pas à nous contacter à l’office de tourisme du Pays d’Ornans, là où se déroule le Pow Wow, au 03.81.62.21.50. http://www.valleedelaloue.com

  8. J’ai assisté au pow wow 2013, c’était mon 1er, quel bonheur! un weekend multiculturel, spirituel,quel magnifique cadeau offert par les peuples amérindiens. Merci.
    Votre reportage est superbement présenté et authentique, cette vallée est très belle, je l’ ai visitée et découvert l’histoire du peintre Courbet. RV pour pow wow 2015.
    Martine

  9. bien longtemps après ce reportage notre petite sortie m’a permis de découvrir de beau site bien construit et très riche en couleur. Bravo pour ce beau reportage.
    Josyjura

Faites moi part de vos impressions