Allemagne 2013 : la route romantique de Bavière

Classé dans : Europe | 23

Le camping-car est chargé, nos roues trépignent et l’appel de la route se fait sentir comme à chaque départ en vacances. Cette année, nous poursuivons notre découverte de l’Europe et passons la frontière du pays de Goethe. L’Allemagne est, pour mon mari et moi même, source de souvenirs d’enfance et peut être une première rencontre lorsque nous étions enfants et que nous ne nous savions pas destinés…ça c’est pour l’anecdote…


Agrandir le plan
Notre circuit est un panaché de nos différents centres d’intérêt comme d’habitude et passe tout d’abord par l’Alsace pour visiter son écomusée  Nous avons encore la tête pleine de choses inutiles et stressantes : il est temps de passer en mode “détente” et pour cela, le camping-car est le remède. On se sent tout de suite dépaysés. Arrivés sur place, à quelques kilomètres de Mulhouse, nous trouvons une place sur le parking de l’écomusée ,où une partie nous est réservée, sous les arbres, gratuit le jour et 6 euros la nuit.

P1030917

Nous entamons la visite et plongeons avec plaisir dans “l’ancien temps” en redécouvrant des habitations, des outils, des métiers.

ecomusée d'alsace

CIMG4544

P1030967

CIMG4538-2

P1030965

CIMG4527

P1030953

P1030937

CIMG4546

CIMG4518

P1030931

CIMG4505

Est-ce parce que nous sommes dimanche mais nous avons trouvé qu’il manquait un peu de vie . Nous lui avons préféré le village du Bournat en Périgord. La fatigue de la journée se manifeste et nous apprécions le calme des lieux le soir venu en essayant d’approcher les cygognes posées près de nous.

P1030982

Nuit très calme. Oh que ça fait du bien d’oublier le réveil ! Direction Mulhouse pour visiter “la cité de l’automobile”.
CIMG4654

CIMG4652

 

CIMG4563

CIMG4572

CIMG4578

CIMG4594

Mon homme se fera plaisir à contempler ces merveilles de mécanique pendant que ma fille et moi nous irons explorer le centre ville grâce au tram qui passe juste à coté du parking de la cité qui ne pose aucun problème de stationnement. Nous flânerons dans le centre ancien mais nous lui trouvons peu de charme.

P1030972

P1030970

Nous retrouverons Christian, enchanté par sa visite et retournons dormir à l’écomusée. C’est tellement plus pratique et plus sûr qu’un dodo en ville que nous banissons.

Cette fois, la destination est moins ludique puisque nous faisons devoir de mémoire en partageant avec notre fille la visite du camp du Struthof, seul camp de concentration en France, qu’elle tenait à voir après avoir étudié la seconde guerre mondiale au collège. Ce camp, tristement célèbre, compte à son actif le nombre hallucinant de 22 000 morts…Que dire d’Auschwitz qui en dénombre entre 1,1 et 2 millions……

Le stationnement pour se rendre au camp est un cauchemar. Très peu de place disponible : il vaut mieux se garer sur un petit plateau avant d’arriver à l’entrée du camp et descendre à pied. La visite se décompose en deux parties : à l’intérieur un musée répertoriant les 14 camps les plus marquants et à l’extérieur, le camp lui même. Passer par cette porte d’entrée du camp, ceinte de barbelés, marcher sur les pas de ces malheureux prisonniers, se recueillir sur les différents endroits marquants me serrera le coeur.

CIMG4672

Mais il est important de ne pas oublier…

Nous redescendrons ensuite sur Obernai pour une petite pause camping.

Le lendemain, une petite visite du centre ville d’Obernai ne m’enchantera pas particulièrement. Jolie mais sans plus à mon goût. Je lui préfère de loin Eguisheim, visité récemment.

P1030992

P1030993

P1030996

P1030991

P1030990

 


Agrandir le plan

Après cela , nous nous tournons vers la frontière allemande pour nous rendre en Forêt Noire. C’est grâce à une copinaute (un grand merci Eve pour le partage !) que nous avons choisi de nous poser à Sasbachwalden, reconnu comme l’un des plus beaux villages d’Allemagne, pour notre première incursion dans cette région. Nous savons déja que nous reviendrons car l’Allemagne a encore beaucoup de trésors dans ses frontières. Nous nous limitons donc à la partie nord de la Forêt Noire, nous gardant la partie Sud pour une autre fois.

Nous trouvons l’aire sans souci et conforme à ce que Eve avait décrit : calme, verdoyante et bien située avec la rivière qui coule à ses pieds.

P1030998
(l’aire au petit matin)

Nous y passerons deux jours extra et ce sera un de nos meilleurs souvenirs de notre voyage. Petite visite et repérage pour la petite randonnée de demain avant un peu de détente bien méritée.

Réveillés par le bedeau qui a du s’endormir sur le bouton des cloches (lol !), nous nous préparons et prenons le sentier fléché “gaishölle-wasserfälle” juste derrière notre aire.

P1040003

P1040004
(chercher l’objet caché !)

Attention ça grimpe dur ! Mais ça vaut vraiment le détour ! nous suivons et remontons la cascade (wasserfälle = cascade) en traversant plusieurs petits ponts de bois dans une forêt au charme de contes de fée.

P1040007

P1040015

P1040019

P1040017

P1040022

Sans oublier la petite halte à la “schnapsbrunnen” (= fontaine à schnaps)

P1040032

P1040030-2

pour se revigorer avant de redescendre au milieu des vignes sur le village niché dans la vallée.

P1040028

P1040035

Quel plaisir !

L’après-midi, un petit minigolf et une balade dans le parc où nous ferons une halte à la “wasserstreterstelle” pour bénéficier des préceptes de l’abbé Kneipp qui prône le bien être par l’eau froide. Il est connu dans toute l’Allemagne et beaucoup de centres thermaux adoptent sa doctrine.En tous cas, nous on aime et on en profite. Cela fait un bien fou ! Nous clôturerons ainsi cette super journée nature en Forêt Noire.

Demain la route des crêtes nous mènera à Baden-Baden.

Jolie balade le long de la B500 à travers une forêt dense et rafraichissante. Arrivés à Baden, un peu compliqué pour trouver à se garer, finalement nous trouverons un petit parking derrière un hôtel à proximité du casino. Nous déambulerons dans le centre-ville et aurons la chance de tomber sur les préparatifs d’un rallye de voitures anciennes dont un nombre conséquent est déja arrivé ou est en train de le faire. Le casino et la “trinkhälle” nous accueillerons pour un petit clin d’oeil mais nous ne pourrons malheureusement pas gouté à l’eau thermale car elle est en maintenance.

P1040050

P1040051

P1040054

P1040055

P1040057

88703668_o

Nous nous rendrons ensuite à l’aire de services de Baden-Baden. Moderne et bien agencée, on déplore qu’elle soit aussi bruyante (proche de la voie rapide) et chère (12 €). Cependant le bruit restera tolérable durant la nuit que nous passerons sur place et les rosiers à côté desquels nous étions garés embaumerons notre soirée.

P1040061

Nous poursuivons le circuit sur Frankfurt. Je ne suis pas friande des grandes villes mais je veux faire plaisir à ma fille qui voulait la découvrir plus en détail après un bref passage lors de son voyage d’échange scolaire. Les gratte-ciels de “Mainhattan” (Franfurt am Main !)

CIMG4710

et un petit tour dans l’Ebbelwei express nous tenteraient bien. Malheureusement notre plan camping + tram tombe à l’eau car le camping est soi-disant complet (je dis soi disant car l’accueil déplorable du camping nous laisse penser que nous n’étions pas les bienvenus…) Bref deux heures plus tard et je ne sais combien de tours et de détours nous n’avons pas trouvé à stationner et avons dû renoncer. Sniff ! on se promet de tenter la chose une autre fois en réservant à l’avance le camping cette fois ! Frustrés, nous nous rassérénons en pensant à la suite du programme : la route romantique de Bavière.

 


Agrandir le plan

Nous stopperons le soir dans un camping sur notre route à Gemünden, plutot agréable.

Aujourd’hui, première étape de la “romantische Strasse”: Würzburg. Nous stationnerons sur le parking du Friedensbrücke (brücke = pont) qui peut également servir d’aires pour dormir mais que nous avons trouvé sale et bruyant malgré la proximité agréable du cours d’eau.

P1040063

Il a cependant le grand avantage d’être à deux pas du centre pour 3 euros. Pour visiter, c’est parfait !

Malgré le fait que nous soyons dimanche et que la ville soit moins animée, nous la trouverons élégante et belle et aurons plaisir à la découvrir.

14072013-CIMG4745
(pont vieux)

P1040066

P1040069
(hôtel de ville)

P1040068
(vue sur la forteresse Marienberg)

P1040077

Le clou de la visite étant la “Résidenz”, palais classé patrimoine de l’Unesco. Il faut savoir que l’Allemagne compte 32 sites classés à ce fameux patrimoine. Une découverte du baroque allemand dans une bâtisse ayant quelques airs (j’ai bien dit “quelques”) de Versailles.

P1040080

P1040079

P1040078

Nous enchainons de très belles salles aux couleurs étonnantes que nous voyons rarement en France. Des explications en français figurent dans quelques unes des premières salles mais ensuite plus rien, dommage ! Nous avions terminé la visite lorsqu’un coup d’oeil dans notre guide du routard nous confirme que nous n’avons pas vu le plus important : le cabinet des glaces ! Nous allons donc nous renseigner à l’accueil où un charmant guide nous explique que cette partie de la visite ne se fait qu’avec un guide et se propose de nous faire la visite guidée en français, rien que pour nous ! Dire que l’on a failli louper ces 4 superbes salles car personne ne nous en avait informé lors de l’achat des billets…Le guide est passionnant et très aimable et cette petite visite particulière nous aura enchantés. Le cabinet des glaces est tout bonnement stupéfiant malheureusement les photos sont interdites dans toute la Résidenz donc il faudra me croire sur parole.
Nous laisserons les jardins car il fait chaud et nous ne voulons pas laisser trop longtemps notre Guinness, heureusement nous étions à l’ombre et le cc est très bien isolé. De retour au camping-car, nous irons faire un petit tour à la fête foraine installée juste à côté (je vous avais dit que le parking était bruyant!) et ce fut amusant de découvrir les manèges, les stands et surtout l’appétit impressionnant de nos voisins allemands. Nous quittons donc Würzburg pour poursuivre notre route en faisant étape dans une aire gratuite bien au calme au bord d’un potager à Rottingen. En fait il en existe deux : celle que l’on trouve en premier avec les services sur la festplatz et une autre au fond d’une petite route en face près d’une maison. C’est cette dernière que nous avons retenue (oups j’ai oublié la photo !).

Prochain stop : Rothenburg ob der Tauber. D’après les guides, le plus joli village de la Romantishe Straße, un vrai bond hors du temps. Nous trouvons à nous garer sur le parking P3 qui est autorisé pour la nuit. Bien au fond du parking, il y a effectivement des places qui nous sont réservées avec les services pour 10 € la nuitée. Il n’est pas tard et nous nous lançons à l’assaut de la ville. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle a du succès ! Un monde fou se bouscule à l’intérieur de ses remparts. Mais ce qui va me décevoir c’est le fait que le village ne soit pas piétion et que les voitures circulent librement dans tout le village. Alors pour faire les photos et lever le nez afin d’admirer les façades, c’est peu commode ! Du coup, on ne ressent pas le fameux bond dans le temps comme nous l’avions ressenti par exemple à Locronan, magnifique village de Bretagne. Nous décidons de retourner plus tard dans l’après-midi afin de partager notre visite avec moins de monde. Et en effet, ce fut nettement plus agréable. La ville nous dévoile ses charmes.

P1040089

P1040098

P1040111

P1040091

P1040114

P1040117

P1040108

P1040107

CIMG4786

CIMG4787

CIMG4799

rothenburg

(superbe template de Clara)

Nous sommes bluffés par le camouflage des échafaudages sur la place principale.

CIMG4746

Nous choisissons de visiter le kriminalmuseum.

P1040102-2

P1040103

Malgré son sujet un peu lugubre, nous l’avons fait avec humour en constatant jusqu’où l’imagination des hommes peut aller pour se faire mal.

CIMG4749
(ouille !)

Nous continuons notre déambulation et tombons sur un magasin célèbre en Allemagne : le Käthe Wolfart. Vous ne pouvez pas le rater : une magnifique petite camionnette est garée devant.

P1040110

Et là, dès que vous passez la porte vous voila propulsés en enfance et dans un monde magique. C’est une caverne d’Ali Baba, une ode à la fête de Noël ! On en est ressortis les yeux plein d’étoiles, ah quel joli moment ! un petit souvenir pour le futur sapin nous rappellera cet instant. Nous profitons également de l’accès au chemin de ronde, parfaitement conservé, pour une vue inédite sur le village.

P1040121

P1040122

Ce chemin fut sauvegardé grâce aux donations de différents mécènes et leurs noms figurent sur chacun des mètres qu’ils ont sauvé. Joli perspective sur la ville.

CIMG4815

CIMG4811-2

Fourbus, nous regagnons nos pénates.


Agrandir le plan

Le parking est bruyant la journée mais plutôt calme la nuit. C’est une constatation que nous ferons sur bon nombre des aires de notre parcours. Ce sont des parkings pratiques mais mal situés au niveau du bruit et dans un environnement pas toujours folichons mais ils ont le mérite d’exister et si l’on prend la peine de chercher un peu on se trouve un petit bout d’espace qui nous convient.
Nous retrouvons le ruban de notre route romantique. Ces paysages sont verdoyants et agréables mais sans plus. J’attendais quelque chose de plus marquant, plus buccolique mais le trajet n’est pas fini et peut être nous réserve-t-il quelques surprises…Nous arrivons à Dinkelsbühl, autre étape de notre circuit. Nous trouvons à stationner en suivant le fléchage et le parking P3 est un peu en retrait mais assez proche du centre ville. Et là, ce sera pour moi le coup de foudre ! Quel joli village ! Au moment de passer la porte d’accès nous croisons un couple habillé en bavarois et cela nous met tout de suite dans l’ambiance.

P1040128

Il y avait une fête qui célébrait la libération de la ville d’un siège grâce aux enfants mais malheureusement nous avons loupé le défilé qui eut lieu la veille. Cependant un air de fête perdure dans le village et c’est bien sympa ! Les maisons à colombages sont de toute beauté, parées de leur couleur de même que son église.

CIMG4828

CIMG4824

CIMG4821
(la rathaus = hotel de ville)

CIMG4831

CIMG4840

P1040137

P1040140

C’est calme, sans trop de monde, une visite idéale ! L’après-midi, nous enchainerons avec Nördlingen, qui aura moins de cachet à notre goût.

P1040146

P1040157

P1040150

P1040153

P1040149

Le parking/aire est à deux pas du village mais là encore un simple parking au bord de la route. Pratique pour visiter mais pas pour dormir. Nous prenons la direction de Füssen qui sera l’ultime étape de cette romantische straße. Mais avant cela, l’église de Wies nous tend les bras : une des plus belles églises de style rococo du monde, classée patrimoine mondial de l’Unesco. Nous ne retiendrons pas l’aire de notre étape de cette nuit, sans intérêt.

Nous entamons notre journée reposés et commençons un parcours qui va nous enchanter. La voilà la fameuse route romantique : les montagnes en arrière plan, les alpages, des vallées toutes mignonnes, de superbes chalets. Un régal !


(cliquez pour agrandir)

Nous arrivons presque à regret à Wies. On se gare sans problème sur le parking où nous notons le sens de l’équité des maitres des lieux : 2 euros/voiture pour 2 heures de stationnement mais 2 euros/camping-car pour seulement 1 h. allez comprendre ! Nous apprécions les lieux, suivons le petit sentier qui nous mène à l’édifice

P1040164

et nous entrons…Wahou il n’y a pas d’autre mot, on se prend une claque et on reste la bouche ouverte. (attention les mouches!) C’est une splendeur baroque, avec du marbre, de l’or, de la démesure de détail, un travail admirable. On capture toute cette beauté sur carte mémoire.

CIMG4852

CIMG4866

P1040176

P1040180

CIMG4861

 

P1040170

CIMG4857

CIMG4868

Nous nous réjouissons de reprendre la route tant elle nous plait. Nous avons choisi d’ajouter à notre itinéraire le village d’Oberammergau, pour ses maisons peintes et son côté village bavarois et notre arrivée nous montrera qu’il tient sans contestes ses promesses. Village tout mignon dont la particularité réside dans l’art de la sculpture du bois par ses habitants et ses superbes maisons peintes.

CIMG4914

CIMG4887

CIMG4889

CIMG4890

P1040204

 

Pause camping très agréable avec un accueil très sympathique, situé à la sortie du village. On rejoint facilement et rapidement le village par un petit sentier à pied qui part du camping en ayant laissé la période chaude de la journée se passer…car je ne vous ai pas encore parler de la météo. Elle se résume en deux mots voire en trois : grand beau temps ! ça change de notre printemps !
Donc nous entamons un petit circuit dans le village au hasard de nos pas afin de débusquer les petits trésors de ce coquet village. Les façades peintes sont superbes et l’ambiance bavaroise nous a conquis.

P1040206

CIMG4896

P1040197

P1040193

P1040185

P1040190

P1040192

Les devantures des boutiques nous attirent l’oeil afin de profiter de l’exposition des oeuvres des sculpteurs locaux. Un bref séjour très agréable!

 


Agrandir le plan

Les pancartes “königschlößer” nous guident jusqu’à notre prochaine destination. Le clou de cette route : les châteaux de Louis II de Bavière, Neuschwanstein et Hohenschwangau. Nous choisissons une formule qui nous permettra d’éviter les longues files d’attente : nous réservons nos tickets pour le lendemain. Du coup, on passe tout de suite, une personne nous accueille pour la réservation et on choisit l’heure. Parfait ! Notre charmant guide nous précisera qu’il n’est pas nécessaire de réserver pour Hohenschwangau car il est moins visité. Des audioguides en français nous attendront au château. Cela ne coute qu’un supplément de 1,80 € par ticket. Du coup, nous allons à Füssen l’esprit tranquille. Nous préférons l’aire du parking P2 avec une vue agréable et un petit espace d’herbe pour se détendre.

CIMG4932

Malgré tout, elle est quand même située en pleine zone commerciale assez bruyante, heureusement le coin devient calme le soir….à part les attaques de moustiques auxquelles nous devrons faire face !

Nous arrivons tôt sur le parking du château afin de pouvoir choisir notre place le plus à l’ombre possible (tout à droite) car notre fidèle compagne de voyage, Guinness n’est pas la bienvenue dans les châteaux. Histoire de jouer le jeu, nous montons en calèche, cela a son charme.

P1040211

La côte est rude et nos beaux chevaux de trait peinent quelque peu. Nous arrivons un peu avant l’esplanade et finissons à pied après un arrêt photo sur une petite terrasse. Jolie vue de carte postale !

CIMG4938

 

CIMG4937

P1040218

P1040236

Dans la cour du château,

P1040237

CIMG4949

P1040239

nous surveillons le numéro de notre visite qui, dès qu’il s’affichera, sera le signal pour se présenter à la porte. En attendant, nous prenons quelques clichés des lieux ainsi qu’une vue sur le Marienbrücke sur lequel nous nous rendrons ensuite et que je constate déja bien fréquenté.

P1040242

La visite se fait au pas de course après avoir récupéré nos audioguides. Nous avons malgré tout le temps nécessaire de contempler l’oeuvre de ce monarque un peu spécial, rêveur et dépensier. Le style est différent de ce que nous connaissons mais l’intérêt est là. Les salles s’enchainent et c’est déja fini, nous laissant un peu sur notre faim. Après documentation et réflexion, nous préférons laisser la visite d’Hohenschwangau

CIMG4960

et réservons plutôt celle de Linderhof pour notre prochain voyage en Allemagne.Nous filons au Pont Marie (= Marienbrücke) pour le cliché classique d’ensemble du château.

CIMG4965

CIMG4970

Mon homme et ma fille choisirons de redescendre en bus et moi à pied tranquillement en 20 mn. Après déjeuner, nous tournons nos roues en direction de Lindau pour quelques jours au bord du lac de Constance. On trouve une première aire qui ne nous plaira pas du tout, coincée entre la voie de chemin de fer et le mur du camping attenant.et lui préférons le parking P1. Toujours le même constat : un parking plus ou moins propre avec un peu de verdure malgré tout. On se gare et on remarque que sans le vouloir nous sommes juste à côté de lyonnais. Nous entamerons une conversation sympathique et distrayante : toujours sympa de faire connaissance sur les aires ! En tous cas, nous avons toujours droit aux bonjours et sourires amicaux de la part des camping-caristes allemands très courtois.

L’aire est calme et fin prêts, nous nous engageons sur le petit chemin qui part de l’aire et nous mène à la presqu’île de Lindau, bien fléché. Jolie petite station balnéaire à l’ambiance de vacances que nous aurons plaisir à la laisser se dévoiler.


(cliquez pour agrandir)

CIMG4991

CIMG4992

CIMG4985
(en Allemagne, même les porsches vont sur l’eau !)

CIMG4987

P1040255

P1040288

P1040254

P1040257

CIMG4999

CIMG4997

CIMG4994

De retour au cc nous prenons le volant pour longer le lac jusqu’à la prochaine petite ville de Meersburg. L’aire est située sur la colline. Celle plus loin que le rond point offre un bel espace verdoyant et se révèle plutôt agréable malgré la route qui passe juste à côté.

P1040285

Nous ferons cette fois la connaissance de versaillais avec qui nous échangerons agréablement nos impressions de voyage et ferons le même constat du manque de confort de certaines aires allemandes ainsi que leur prix prohibitif.

Nuit à peu près calme, la circulation baissant notablement durant la nuit. Nous prenons la navette juste à côté de l’aire qui nous mène au centre-ville. (0,50 centimes par personne, il faut aller jusqu’au terminus). Gros coup de coeur pour ce magnifique petit bourg aux maisons à colombages et au vieux château fort. La balade dans ses ruelles est toute en montée mais tout en plaisir également.

P1040291

P1040295

CIMG5009-2

CIMG5023

P1040296

 

P1040315

P1040297

CIMG5016

CIMG5013

CIMG5018

CIMG5017

P1040316

P1040306

P1040302

P1040292

P1040294

Jolie vue sur le lac depuis la terrasse tout en haut.

CIMG5019
(cliquez pour agrandir)

En redescendant au camping-car, nous avons surpris un petit concert de musique bavaroise. Ambiance locale !

P1040330

Nous avons entendu parler de l’aire d’Uberlingen qui serait agréable : ce sera donc notre étape nocturne. Arrivés sur place, nous découvrons une aire avec deux espaces : un sous les arbres mais un peu les uns sur les autres, et un autre plus loin dans le pré. Nous trouverons une place dans le pré sous un arbre et savourerons notre soirée.

P1040334

Nous avons envie d’une vraie pause dans notre séjour comme toujours lors de nos vacances et nous programmons de la faire au bord du lac. Je repère d’abord l’île de Reichenau, classée patrimoine mondial de l’Unesco, mais le camping que nous visions est surchargé et de plus n’accueille pas les chiens quand à l’aire juste à côté encore un parking de pure bitume. Nous changeons donc notre fusil d’épaule et trouvons un camping à Hegne juste au bord du lac et avec un emplacement bien à l’ombre. Au programme : baignade, balade en vélo, en canoé, farniente, lecture…Bref les vacances, quoi !

P1040339

Après ce moment de détente, nous reprenons notre échappée belle pour une nouvelle étape : les chutes du Rhin. Nous passons cette fois en Suisse en prenant bien garde de ne pas s’engager sur les autoroutes pour éviter de payer la vignette. Arrivés à Schaffausen, nous rentrons sur le parking qui nous est attribué mais que nous partageons avec bon nombre de voitures. C’est bruyant, noire de monde et il fait très chaud ce qui ne nous donnera pas envie d’y passer la nuit même si l’on suppose que c’est possible car il existe la formule 24 h pour le paiement du ticket. Mais il est temps pour nous de nous rendre aux pieds des chutes. Nous empruntons un petit sentier qui descend dans les arbres (cependant il existe un sentier goudronné ).

P1040340

P1040342

On longe l’eau et Guinness s’en donne à coeur joie car il fait très chaud et un petit bain n’est pas de refus. Le site est grandiose et nous apprécions. On regarde le va et vient des bateaux qui desservent leurs passagers sur des points aménagés à cet effet au coeur des chutes. Nous, on se contentera de cheminer le long des chutes afin de capturer différents points de vue.

CIMG5043

CIMG5042

P1040368

CIMG5046
(un invité surprise !)

P1040344

CIMG5057

P1040364

CIMG5054

CIMG5056

CIMG5058

CIMG5062
(cliquez pour agrandir)


Agrandir le plan

C’est magnifique !  Après ce moment très agréable, nous remontons dans le cc pour poursuivre notre route du retour à la maison. Les vacances tirent à leur fin et l’annonce de la canicule à Lyon et le week-end chargé nous incitent à avancer notre retour pour arriver vendredi soir mais avant cela une petite pause dans une aire sera la bienvenue. Nous allons dénicher notre aire 4 étoiles que j’appellerai ma “wunderbar stellplätze” ( = merveilleuse aire) et qui sera notre meilleure souvenir d’étape. Ce qui est drôle c’est que l’on va tomber dessus presque par hasard en en cherchant une autre. C’est une aire chez l’habitant mais avec tout le confort et cerise sur le gâteau sa petite “wasserstreter” dont je vous ai déjà parlé plus haut. Elle se situe à une vingtaine de kilomètres des chutes du Rhin dans le village de Degernau aux coordonnées suivantes : N 47.66634   E 8.38013  C .

P1040371

CIMG5070

Un accueil fort sympathique, une place au milieu du verger, la supérette à 5 mn, et un calme olympien viennent parfaire le tableau. Juste avant de faire la route, c’est pile ce qu’il nous fallait. Et le souvenir de cet endroit nous aidera à supporter le voyage par 36 °C.

Pour conclure : l’Allemagne a comblé nos espérances : des allemands courtois et sympathiques, des aires partout, des patisseries, des bières et autres délices culinaires, des paysages et une culture intéressants et nous n’avons qu’une envie : y retourner car elle nous garde encore bien des trésors et un circuit se profile déja dans ma petite tête mais il faut dire qu’elle est toujours en ébullition quand on lui parle de voyage….

CIMG5035

Et comme on dit dans la langue de Goethe :

CIMG4678

 

 
Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

23 Commentaires

  1. coucou Clara,
    Toujours aussi fidéle et je t’en remercie sincèrement. Tu as tout à fait
    raison : c’est bien ton magnifique template et je vais m’empresser de le
    préciser car je l’ai zappé tant j’avais à faire à trier toutes ces
    photos. Je répare de suite !
    bises,
    Agnès.

  2. Merci de m’avoir fait refaire plein de voyages que j’ai d’autant plus appréciés que la qualité de tes photos est exceptionnelle ! Bravo !

  3. jacqueline

    bonjour Agnès, c’est ce que nous devions faire cette année, la vie à fait autre, merci pour ce beau reportage qui me conforte encore plus pour un prochain voyage dans ce pays;
    Toujours de très belles photos et un très beau compte rendu de ton périple.
    à très bientôt
    Jacqueline

  4. Merci Agnès et bravo pour ce cr
    Comme d’habitude, les textes sont intéressants et les photos superbes !
    Je ne manquerai pas de revenir y puiser quelques infos, car il est fort probable que nous roues se dirigent vers cette région l’été prochain… on pense déjà aux futures vacances !
    Amicalement
    Franck

  5. J’avais oublié la beauté de mon Allemagne

  6. Quel plaisir de “marcher dans vos pas”!! tout est magnifique, les textes, les photos, je suis scotchée par la beauté de celles des intérieurs d’églises! Tes pages “scraps” sont superbes également, il me semble avoir reconnu un de mes templates, merci de l’avoir utilisé!
    Très amicalement
    clara

  7. Bonjour Agnès ! Magnifique périple que vous avez fait là ! Des visites très variées mais aussi une petite place pour le farniente, l’idéal ! C’est un cocktail que je programme toujours plus ou moins mais que je respecte rarement et du coup, il me manque après les vacances, d’autres vacances pour m’en remettre Je constate sur tes superbes photos que l’ Allemagne est toujours aussi merveilleuse. J’ai reconnu quelques endroits, j’en ai découvert bien d’autres, et tout cela donne encore envie de repartir …
    Merci pour ce très beau moment.

  8. bonjour Agnès
    ton reportage donne envie de suivre le goudron du ruban de la route romantique, nous l’avions repérée en traversant l’Allemagne mais on avait déjà trop d’images en tête ce sera pour une autre fois. Tu mets si bien en valeur les villages et les sites c’est un régal de te suivre, le tout clairement et simplement
    j’ai bien aimé les chutes du Rhin, les maisons peintes et l’intérieur des églises.
    merci de faire rêver des boulimiques de voyage !!!!
    les photos ??? c’est WOUAHHHHHHHH
    à bientot de te relire
    danielle

  9. Bravo !!! je viens de passer “voyager” un bon moment avec texte et photos
    Est-il possible d’ajouter à la fin une petite carte du parcours pour éviter de hercher (trouver une carte d’Allemagne sur google pour suivre le parcours

  10. J’ai séjourné à Oberammergau il y a une dizaine d’années lorsque j’ai découvert pour la première fois la Bavière que j’aime temps ! Le temps y est si bon…. Les châteaux de Louis II magiques et romantiques…
    C’était un rêve que je réalisais

  11. catalane66

    Magnifique périple que vous avez fait là ! Nous connaissons pas mal de sites : l’échomusée de Mulhouse, la Cité de l’Automobile, les Chutes du Rhin, ainsi que les châteaux de Bavière. En ce qui nous concerne, nous sommes de grands amoureux de l’Autriche (nous avons dû y aller une bonne dizaine de fois, c’est dire), et nous faisons souvent des escapades en Bavière qui, je l’avoue est magnifique. Merci pour ce beau reportage qui me donne envie de repartir là-bas avec notre C.C. ! En ce moment nous avons de gros soucis familiaux avec ma mère (91 ans) et ma soeur très malade. Donc nous ne pouvons pas, hélas, partir trop loin ! Allez, bisous.

  12. Toujours aussi plaisant de lire vos périples. L’allemagne est un pays que nous apprécions énormément et nous sommes très content de le visiter régulièrement. Cette année, nous avons pris la direction du soleil et de la chaleur avec le sud de l’italie. Vous pourrez prochainement nous lire sur notre nouveau site internet que je suis entrain de finaliser. Je vous communiquerai dès que possible l’URL.
    Pouvez vous m’indiquer l’adresse de votre “wunderbar stellplätze” ( = merveilleuse aire), cela pourrait beaucoup nous servir prochainement ?
    Merci d’avance

  13. Chapeau pour le reportage que j’ai bu d’un trait…
    signe le beau-frere motard

  14. C’est avec plaisir que je parcours avec toi des paysages connus et d’autres qui sont encore à découvrir. Tes photos sont extraordinaires.
    Eve

  15. Superbes photographies, je viens de faire il y a quelques semaines à quelque chose près le même itinéraire de la Romantische Strass mais en voiture et chez l’habitant. Point départ Würzburg – Garmisch-Partenkirchen – Füssen et retour par le lac de Constance et pour finir Eguisheim (6 “le village préféré des Français 2013” De merveilleux souvenirs, un formidable périple.
    Bravo à vous, cordialement

  16. bonjour Agnes
    c’est par hasard que je suis tombé sur ton site en cherchant des infos sur la Bavière.
    je te félicite car j’ai pris plaisir à lire ton périple agrémenter de merveilleuses photos. j’avais déjà une envie de voyage en C.C. en Baviere mais là je suis conquise.
    le seul inconvénient pour nous est la barrière de la langue.
    Merci de nous permettre de partager ton voyage. encore BRAVO

  17. Bonjour
    Nous preparons notre voyage pour l autriche au mois d aout.
    Une boucle par la baviere vas faire partie de notre voyage
    Votre recit nous a decider a decouvrir cette region.
    Merci de partager Thierry & leonor

  18. Bonjour
    Super carnet de voyage que je viens de lire d’une seule traite, photos superbes, commentaires pertinents.
    Je m’inspire de votre circuit pour celui que nous ferons en septembre prochain.
    Merci pour le partage.
    Gérard

  19. Merci, jái lu avec plaisir votre recit. Les photos sont très bons!!! Je suis portugais e je pense d’aller á la route romantique cettes vacances, dans um campingcar. Nous voyajons avec um chien (vous aussi, je pense…) , est il facil de se promener avec lui dans les villes, surtout dans les bus/ trans? Jírai aussi à Strasbourg ( Alsace sera la premiere etape de voyage), et là les chiens ne peuvent pas voyager dans les transports…Salut, Paula Vidigal

  20. Quel joli blog!!!! Je n’ai pas de camping car mais aimerait en louer un pour me familiariser avec ce type de vacances…
    Sinon, en combien de temps avez-vous fait ce périple? Et combien de nuits par tronçon? Comment vous informez-vous des lieux de stationnement? Sur les sites touristiques, le véhicule est-il un frein pour y accéder?
    Merci de votre interêt…

  21. Bonjour, quel délice de regarder votre reportage, merci de mettre tout cela sur le net. Jai une demande en combien de temps avait vous fait cet itinéraire ???? je ne l’ai pas lu et pourriez vous si cela est possible d’ avoir l’itinéraire en une fois et en entier. Je vous remercie d’avance . je vous souhaite encore de grand voyage. Cordialement

  22. Beau reportage Merci pour ces photos !!!

    comment avez-vous eu connaissance des aires de C.C. ??
    sont-elles bien ?
    merci de votre réponse
    JJ

    • Agnesandco

      je me suis renseignée sur internet et nous nous sommes servis de l’application “mobil life” sur smartphone . La plupart du temps les aires allemandes sont plutôt confortables mais quasiment toujours payantes et un peu chères.

Faites moi part de vos impressions